« Le Sénégal entend renforcer sa coopération avec la Chine dans divers domaines pour apporter plus de bénéfices aux deux peuples », a déclaré le président sénégalais Macky Sall, lors d’une réunion avec le conseiller d’Etat et ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, le 28 novembre à Dakar.

« Le Sénégal et la Chine ont obtenu des résultats fructueux dans la construction conjointe de l’Initiative la Ceinture et la Route« , a affirmé Macky Sall, notant que la coopération pratique entre la Chine et le Sénégal « avait favorisé le développement de la région intérieure du Sénégal, profondément changé le paysage du pays et efficacement renforcé la compétitivité économique du Sénégal ».

Arès avoir transmis les salutations cordiales du président chinois Xi Jinping à Macky Sall, le ministre Wang Yi a rappelé que les deux chefs d’État avaient établi « une solide confiance mutuelle et fourni des orientations stratégiques pour le développement des relations » entre la Chine et le Sénégal.

En effet, en 2018, les présidents Xi Jinping et Macky Sall ont signé 10 accords, visant à renforcer leurs relations politiques et économiques. Ces accords concernent divers domaines, dont la justice, la coopération économique et technique, les infrastructures, la valorisation du capital humain et l’aviation civile.

Pour Wang Yi, le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) est une bannière de la coopération mutuellement bénéfique entre les pays en développement et d’un modèle de coopération Sud-Sud. Ce dernier a remercié le Sénégal pour son rôle important dans la construction et le développement du forum pendant son mandat de co-président du FCSA.

« La Chine maintient toujours que l’Afrique doit devenir une grande scène pour la coopération internationale, plutôt qu’une arène de jeu pour les superpuissances », a observé le diplomate chinois.

Ce dernier a ajouté que « la Chine serait toujours le partenaire le plus sincère et le plus fiable pour le développement et la revitalisation de l’Afrique ».

Il a affirmé que la Chine honorerait fermement l’engagement selon lequel son vote aux Nations Unies sera toujours en faveur des pays en développement, et se tiendra fermement aux côtés de ses partenaires africains pour préserver conjointement les droits et intérêts légitimes des pays en développement.

Pour sa part, Macky Sall a souligné que « le Sénégal appréciait hautement l’aide désintéressée de la Chine à l’Afrique, notant que la Chine défendait une gouvernance mondiale équitable et inclusive, qui sert pleinement les intérêts communs des pays en développement, dont l’Afrique« .

« L’ordre international injuste doit être modifié et l’avenir de l’Afrique doit rester entre ses mains », a souligné le président sénégalais.

Au cours des 20 dernières années, le FCSA a mené une coopération fructueuse sur la base du respect mutuel, a indiqué Macky Sall, ajoutant que « la série de mesures de la Chine pour la coopération pratique avec l’Afrique répondait pleinement aux besoins du développement de l’Afrique et était généralement bien accueillie par les pays africains ».

Le président sénégalais a indiqué qu’« il attendait avec impatience la présence personnelle du président Xi et son discours lors de la cérémonie d’ouverture, ce qui est crucial pour assurer le succès de la réunion ».