Le statut de Hong Kong, conforme aux règles de l’OMC

par | Juin 5, 2020 | Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le ministère du commerce a déclaré que le statut de la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong en tant que territoire douanier spécial possédait une base juridique distincte dans les accords de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et n’était pas accordé par un membre spécifique de l’OMC.

Gao Feng, porte-parole du ministère, a ainsi commenté les menaces américaines de révoquer le statut douanier spécial de Hong Kong. Le président américain Donald Trump a annoncé le 30 mai la fin des exemptions accordées à Hong Kong dans le cadre de sa relation spéciale avec les États-Unis, remise en cause selon le président américain par la loi sur la sécurité nationale imposée par Beijing dans sa région autonome.

Lire aussiStatut spécial de Hong Kong révoqué : qu’est ce que cela signifie?

Le statut a été approuvé par le gouvernement chinois, reconnu par la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong et établi par les règles multilatérales de l’OMC et reconnu par les autres membres de l’OMC, selon Gao Feng.

Il a expliqué que « ce statut était protégé par la Loi fondamentale et respecté par les pays du monde entier », ajoutant que « la région avait bien maintenu un haut degré d’autonomie, citant les liens commerciaux et économiques croissants et mutuellement bénéfiques entre la partie continentale de la Chine et Hong Kong ».

« La décision de l’Assemblée populaire nationale sur l’établissement et l’amélioration du système juridique et des mécanismes d’application pour permettre à la RAS de Hong Kong de sauvegarder la sécurité nationale ne s’applique qu’à une poignée d’activités qui mettent gravement en péril la sécurité nationale », a expliqué Gao Feng.

La décision ne touchera pas le haut degré d’autonomie, ni les droits et la liberté dont jouissent les habitants de Hong Kong ou les intérêts légitimes des investisseurs étrangers à Hong Kong, a déclaré le porte-parole.

Il a assuré que l’environnement commercial et de l’investissement de Hong Kong, bénéficiant à la prospérité et à la stabilité de long terme de Hong Kong et cimentant les fondements du principe Un pays, deux systèmes.

Concernant la position des Etats-Unis, le porte-parole a expliqué que Washington a ignoré les normes fondamentales régissant les relations internationales et a adopté des actions unilatérales sur la base de leurs lois nationales constitueraient une violation des règles de l’OMC. « Cela ne sert pas au mieux leurs intérêts », d’après Gao Feng.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :