Au cours des quatre premiers mois de 2022, les exportations taïwanaises vers les pays d’Europe centrale et orientale ont progressé de 31,4% en hausse annuelle.

Au cours des quatre premiers mois de l’année 2022, les exportations taïwanaises vers les pays d’Europe centrale et orientale ont atteint près de 1,4 milliard de dollars américains, en hausse de 31,4% par rapport aux quatre premiers mois de 2021, a indiqué le ministère de l’Economie le 31 mai.

L’analyse des statistiques officielles montre que les deux tiers des exportations taïwanaises vers cette région sont à destination de la République tchèque, de la Hongrie et de la Pologne. Les produits exportés sont principalement des composants informatiques, des appareils de télécommunications et des pièces détachées pour cycles.

Renforcée par la pandémie de Covid-19, la demande en routeurs et appareils connectés tire les exportations d’appareils de télécommunications vers la Pologne, alors que la popularité croissante de mode de transports à bas carbone devrait continuer à doper les commandes de pièces détachées et composants pour cycles, a estimé le ministère.

D’après le ministère de l’Économie, cette région est dotée d’un fort potentiel pour les entreprises taïwanaises qui peuvent y trouver à la fois du personnel formé, un marché de grande taille, et des complémentarités en termes de développement industriel.

Cette hausse des exportations satisfait Taiwan qui s’est dit « résolu à travailler avec l’Union européenne (UE) pour accélérer le rétablissement économique et prévenir tout recul démocratique au sein de la communauté internationale, tout en entamant sans attendre avec l’UE la négociation d’un accord bilatéral sur les investissements.

La dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen, a indiqué que « le partenariat entre Taiwan et l’UE a montré sa solidité ». Cette dernière a cité l’inclusion de Taiwan dans la stratégie de l’UE pour la coopération dans la région indopacifique, l’adoption par le Parlement européen d’un rapport sur les relations politiques et la coopération entre l’UE et Taiwan, ainsi que de deux rapports consacrés à la politique étrangère, de sécurité et de défense commune de l’UE et appelant cette dernière à soutenir la participation de Taiwan dans les organisations internationales, ainsi que la paix et à la stabilité dans le détroit de Taiwan.

D’après Tsai Ing-wen, « cette collaboration pourra s’accentuer dans des domaines allant de l’économie numérique aux énergies vertes en passant par la restructuration des chaînes globales d’approvisionnement de manière à les rendre plus sûres et résilientes ».