Selon l’agence de presse Xinhua, les fabricants chinois de kits de prélèvement recrutent de nouveaux employés et accélèrent leur production dans les usines pour répondre à l’explosion des commandes à l’étranger, notamment aux États-Unis où le variant Omicron se répand actuellement dans tous les États.

Malgré les efforts intensifs de recrutement pour répondre aux commandes en provenance des États-Unis et d’Europe, plusieurs sources de l’industrie ont déclaré que les demandes de marquage de la FDA américaine sont coûteuses et mettent en difficulté les fournisseurs chinois qui tentent de livrer rapidement aux consommateurs américains les kits dont ils ont besoin.

Un grand fabricant de kits de prélèvement dans la province orientale du Zhejiang a confirmé que les commandes étaient en plein essor, notamment de la part des États-Unis, qui effectuent des tests des variants Delta et Omicron. Raison pour laquelle, le fabricant a indiqué qu’il cherchait à recruter davantage de travailleurs temporaires.

De son côté, un responsable de Sansure Biotech a déclaré que l’entreprise avait recours à l’automatisation pour augmenter sa production. Car sa capacité de production quotidienne actuelle dépasse 5 millions de réactifs de tests.

Sansure Biotech, fabricant de kits de prélèvement à Changsha, dans la province centrale du Hunan, produit des kits pour le marché mondial, notamment pour la France, l’Italie et les États-Unis.

La flambée des infections aux différents variants dans le monde a fait exploser la demande de tests antigènes, et les kits sont épuisés dans de nombreux points de vente de Chine, ont indiqué certains médias américains.

«Nos exportations vers les États-Unis augmentent, même si la tendance n’est pas très visible», a déclaré une source de Sansure Biotech à l’agence Xinhua.

« La capacité de production de réactifs de test en Chine est à nouveau à son niveau maximal, et une grande partie des kits vendus aux États-Unis sont fabriqués en Chine », selon des sources de l’industrie. « Toutefois, des obstacles comme ceux posés par le processus d’application de la FDA ont causé des difficultés inattendues ».

« La plupart des kits fabriqués en Chine portent le label CE pour l’Union européenne, très peu portent le marquage FDA pour les États-Unis, en raison des procédures d’application complexes et coûteuses », a déclaré Chen Hongyan, secrétaire générale de la branche des appareils médicaux de l’Association chinoise des produits pharmaceutiques et médicaux, en demandant un accès facilité au marché américain.

Le président américain Joe Biden a annoncé le mois dernier que le gouvernement fédéral achèterait 500 millions de tests rapides à domicile pour que tout Américain y ait accès, le premier lot devant être distribué en janvier, selon les médias. Toutefois, des experts chinois du secteur ont déclaré qu’un accès élargi au marché serait nécessaire pour que cet objectif soit atteint.