Les prix à la production en Chine ont progressé en février 2022 au rythme annuel le plus lent depuis juin 2021, dans un contexte de flambée des prix des matières premières, d’incertitude de l’économie mondiale et de résurgence des épidémies de Covid-19 dans toute la Chine.

L’indice des prix à la production (PPI) a progressé de 8,8% en rythme annuel, montrent les données officielles publiées par Bureau d’Etat des Statistiques (BNS), représentant un ralentissement par rapport à la croissance de 9,1% enregistrée en janvier.

Sur une base mensuelle, l’IPP de la Chine a augmenté de 0,5% en février, contre une baisse de 0,2% en janvier. Les analystes interrogés par l’agence de presse Reuters s’attendaient à une hausse de 8,7%, soit une légère baisse par rapport au mois précédent.

L’indice des prix à la consommation (CPI) a légèrement augmenté de 0,9% en février, selon les données, ce qui est identique à la croissance de janvier et aux attentes du marché.

La hausse des prix du pétrole brut et des métaux non ferreux a entraîné l’augmentation mensuelle de l’IPP en février, a indiqué Dong Lijuan, statisticienne principale du BES. L’IPP de l’exploitation du pétrole a bondi de 13,5% en base mensuelle, alors que celui des métaux non ferreux a progressé de 2% par rapport au mois précédent.

« L’effet de report des mouvements des prix de l’année dernière a contribué à environ 8,4 points de pourcentage à la croissance annuelle de l’IPP en février », a indiqué cette dernière.

L’IPP de la Chine a grimpé de 8,1% en base annuelle en 2021, montrent les données officielles. Enfin, Pékin a fixé à environ 5,5% l’objectif de croissance de l’économie chinoise cette année 2022.