Insensibles aux bouleversements réglementaires, les startups chinoises lèvent 64,7 milliards de dollars de fonds de capital-risque entre janvier et août 2021, selon GlobalData.

Malgré le resserrement de l’emprise de la Chine sur les grandes entreprises technologiques, les startups chinoises sont devenues un refuge pour les investisseurs mondiaux en capital-risque.

Un total de 2 674 accords de financement par capital-risque ont été annoncés en Chine entre janvier et août 2021, tandis que la valeur de financement divulguée de ces accords s’élevait à 64,7 milliards de dollars (58,2 milliards d’euros), le plus élevé de la région, selon GlobalData, une société de données et d’analyse de premier plan.

Aurojyoti Bose, analyste principal chez GlobalData, a expliqué qu’«en plus d’être le plus grand marché d’Asie-Pacifique (APAC), la Chine est également un marché clé au niveau mondial et se situe juste à côté des États-Unis, qui sont en tête en termes d’investissements en capital-risque».

Une analyse de la base de données des transactions financières de GlobalData révèle que la Chine représentait environ 50% et 60% du volume et de la valeur totale des transactions de financement par capital-risque, respectivement, dans la région APAC au cours des huit premiers mois de 2021, tandis que la part du pays dans la transaction mondiale de financement par capital-risque le volume et la valeur s’élevaient respectivement à environ 14% et 15%.

Aurojyoti Bose a indiqué que «non seulement cela, alors que les principaux marchés mondiaux tels que les États-Unis et le Royaume-Uni ont connu une baisse de l’activité des transactions en août 2021 par rapport au mois précédent, la Chine a réussi à assister à une croissance du volume et de la valeur des transactions de capital-risque».

Le mois d’août a été marqué par un rebond de la valeur du financement par capital-risque en Chine après une baisse en juillet, tandis que le volume de financement par capital-risque a connu une croissance constante pendant les trois mois consécutifs.

Certains des accords de financement par capital-risque notables annoncés au cours de la période comprennent un capital de 1,5 milliard de dollars (1,35 milliards d’euros) levé par Horizon Robotics, un financement de 700 millions de dollars US levé par Abogen Biosciences, un capital de 750 millions de dollars US levé par Beijing Shihui Technology et un financement de 700 millions de dollars (630 millions d’euros) levé par Dingdong Maicai.

L’analyste a conclut que «le fait que l’écosystème des startups chinoises continue de dominer le paysage APAC VC malgré la pandémie de COVID-19 et le remaniement réglementaire témoigne de son potentiel. L’expansion du marché de la consommation, l’augmentation rapide des espaces entrepreneuriaux et les coûts de main-d’œuvre abordables font de ce pays d’Asie de l’Est une destination favorable pour les startups à long terme».