mardi, mars 26

L’Inde interdit l’utilisation d’équipement de télécommunications chinois

L’Inde a interdit à deux entreprises de télécommunications publiques d’utiliser des équipements de télécommunications fabriqués en Chine, et de prioriser les entreprises locales, afin de mettre à niveau leurs réseaux mobiles vers la 4G.

Visite en Chine en 2015 de Narendra Modi, Premier ministre indien, ici au côté d Xi Jinping, Président chinois.

New Delhi a annoncé à deux entreprises d’État de se tourner vers des entreprises d’équipements de télécommunications locale, et non chinois, pour la construction du réseau 4G du pays.

Cette décision intervient suite à une réaction violente contre des entreprises chinoises après le meurtre le 15 juin de 20 soldats indiens par les forces armées chinoises dans un différend frontalier himalayen.

La directive s’adresse aux fabricants chinois de matériel de télécommunications Huawei et ZTE, a déclaré une source proche des autorités chinoises à l’agence de presse Reuters.
Celle-ci a été diffusée après l’annonce du gouvernement indien en 2019 d’n plan de près de 8 milliards de dollars (7,2 mds €), dont certains étaient destinés à des mises à niveau du réseau, pour aider les opérateurs déficitaires Bharat Sanchar Nigam (BSNL) et Téléphone Mahanagar Nigam (MTNL).

« Étant donné que ce plan sera financé par des fonds publics, ils (BSNL, MTNL) devraient essayer de s’assurer qu’ils achètent des équipements fabriqués en Inde », a déclaré à l’agence Reuters la source gouvernementale.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *