Selon un récent rapport de la Commission de la santé et de la planification familiale de Beijing, les enfants et les adolescents dorment moins que ceux des autres parties du pays, augmentant les risques de santé physique et mentale.

Les habitants de Beijing dorment 7,6 heures par nuit en moyenne, mais environ 25% de la population de la ville dorment régulièrement de manière insuffisante. De plus, au moins 30% des habitants de Beijing tiennent avec moins de 6,5 heures par nuit.

Les enfants et les adolescents de la capitale sont les plus touchés du pays, car ils dorment moins que leurs camarades des autres villes. Ce manque de sommeil s’explique par l’importance des devoirs, l’utilisation excessive d’appareils électroniques et des mauvaises habitudes de sommeil.

Les experts de la santé ont averti que les problèmes de sommeil à long terme et l’insomnie peuvent augmenter les risques de maladies cardiovasculaires, d’anxiété et de dépression.

Parallèlement, un rapport sur les habitudes nationales de sommeil publié en novembre  20107 par Huawei Sports and Healthcare a révélé que les principaux problèmes sanitaires du pays sont un sommeil profond insuffisant, des rêves perturbateurs et des réveils fréquents.

Les résultats ont également montré que plus de 60% des chinois ne profitent pas suffisamment du sommeil profond. Il s’agit du stade de mouvements oculaires non rapides, également connu sous le nom de sommeil lent.  Selon l’American Sleep Association, un sommeil lent permet au cerveau d’avoir le temps de se remettre des activités quotidiennes.

Face à ces facteurs expliquant le manque de sommeil, le rapport de la commission a exhorté la population à prendre au sérieux les problèmes de sommeil. « Si nécessaire, ceux qui souffrent de problèmes persistants doivent aller à l’hôpital ou dans un centre de soins médicaux pour obtenir de l’aide », ont estimé les auteurs du rapport.

Les chinois manquent cruellement de sommeil