Donald Trump a eu des propos surprenants le 8 mars sur l’issue des négociations commerciales avec la Chine. Il a brandit la menace d’interrompre les discussions si les points les plus contestés n’étaient pas rapidement résolus.

« Je suis confiant mais (…) si ce n’est pas un bon accord, je ne signerai pas d’accord« , a déclaré le président américain. Un changement de ton radical après avoir exprimé son optimisme ces dernières semaines sur la possibilité de parvenir à un accord.

« Ça ira très bien pour nous d’une manière ou d’une autre, avec ou sans un accord« , a insisté Donald Trump. La Chine et les Etats-Unis négocient depuis janvier un accord pour en finir avec leur guerre commerciale lancée en juillet 2018.

Ce conflit s’est traduit par des taxes douanières punitives réciproques sur des centaines de milliards de dollars de marchandises. Mais l’administration Trump a révélé que le déficit commercial américain avec la Chine avait atteint un niveau record l’an passé.

Le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, a également laissé entendre que les Etats-Unis pourraient mettre fin aux discussions avec la Chine si aucun bon accord n’était trouvé.

Ce dernier a prit pour exemple le récent sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, que Donald Trump a brutalement écourté faute d’entente. Il a aussi rappelé la feuille de route de l’administration Trump qui est d’obtenir de la Chine des réformes profondes concernant des pratiques jugées déloyales, telles que le vol de la propriété intellectuelle, le transfert de technologies ou la politique de subventions aux entreprises d’Etat.

La Chine garde espoir de parvenir à s’entendre avec les Etats-Unis a déclaré le vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen en marge de la session annuelle de l’Assemblée nationale populaire.