Haiji One est la première plate-forme à gaine en eau profonde de 300 mètres d’Asie. Il s’agit d’une structure fixée au fond marin pour soutenir les installations de production de pétrole et de gaz offshore.

Cette installation va permettre à la Chine de développer ses ressources « de manière rentable et efficace dans les années à venir », ont déclaré le 4 octobre des experts et des dirigeants d’entreprise à l’agence de presse, Xinhua.

Ces derniers ont réagit aux annonces de la China National Offshore Oil Corp, producteur de pétrole et de gaz offshore appartenant à l’État et opérateur de Haiji One, qui a mis en service cette nouvelle installation, conçue et construite indépendamment par le groupe.

La plate-forme pétrolière et gazière, située dans le bassin de l’embouchure de la Rivière des Perles, dans la province du Guangdong (sud de la Chine), pèse jusqu’à 40 000 tonnes et est haut de 340,5 mètres, établissant des records pour la plate-forme de production pétrolière offshore de la Chine et créant un nouveau modèle d’exploration pétrolière et gazière en eaux profondes, selon CNOOC.

Haiji One a été mise en service le 3 octobre dans le bassin de la rivière des Perles, à plus de 200 kilomètres au sud-est de Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud de la Chine). La plate-forme possède une « gaine », référence à la structure en acier supportant le pont et les côtés supérieurs de la structure.

Selon Dong Liwan, professeur d’économie marine à l’Université maritime de Shanghai, « cette plate-forme d’ingénierie offshore, soutenue par les dernières technologies, présente les caractéristiques d’un faible coût de production et d’un taux de localisation élevé, par rapport aux systèmes de production sous-marins précédents utilisés par des champs pétroliers et gaziers similaires ».

Selon lui, « la gaine sécurisera davantage l’approvisionnement énergétique de la Chine et contribuera à assurer sa sécurité énergétique ».

Avant Haiji One, la Chine possédait déjà plus de 300 gaines offshores, mais toutes travaillaient à moins de 200 mètres de profondeur, selon l’agence de presse chinoise.

Construite à Zhuhai, dans la province du Guangdong, Haiji One va commencer à fonctionner avec une production quotidienne de 2 700 tonnes, puis elle passera à 5 000 tonnes une fois tous les puits de pétrole terminés.

Pour Zhao Chunming, directeur général du département d’exploration de CNOOC, « la Chine est désormais capable de développer de manière indépendante des équipements d’ingénierie pétrolière et gazière offshore pour une utilisation à des profondeurs allant jusqu’à 300 mètres ».

Dans le cadre de son plan développement, CNOOC a annoncé son intention de développer des installations techniques clés, telles que des systèmes de production de pétrole et de gaz en eau ultra-profonde et des dispositifs cylindriques flottants de stockage et de déchargement de production.

Wu Yiming, directeur général du Lufeng Oilfield Complex sous CNOOC, a indiqué que Haiji One est conçu pour résister aux pires conditions en mer depuis un siècle. « Notre équipe a surmonté une série de défis, notamment de fortes vagues internes dans la mer de Chine méridionale, des ondulations de sable géantes et des crêtes de sable au fond de la mer, et un positionnement précis de structures géantes sous l’eau », a expliqué ce dernier, ajoutant que de nombreuses technologies ont été appliquées pour la première fois dans ce projet.