A l’occasion du Forum de coopération Chine-États arabes sur le système de navigation par satellite Beidou (BDS), les deux parties ont annoncé un renforcement de la coopération dans ce secteur.

Au cours de ce forum de deux jours à Tunis , en présence de plus de 200 responsables chinois et arabes, experts et hommes d’affaires, plusieurs accords ont été signés pour renforcer la coopération dans le domaine du BDS.

Le Forum de coopération BDS Chine-États arabes est une plate-forme multilatérale destinée à promouvoir la coopération et les échanges entre la Chine et les États arabes dans le domaine de la navigation par satellite dans le cadre du Forum de coopération Chine-États Arabes. Le premier forum s’est tenu à Shanghai, en Chine, en mai 2017.

Le secrétaire général de l’Organisation arabe des technologies de l’information et de la communication (AICTO), Mohamed Ben Amor, a évoqué un renforcement du partenariat dans les domaines de l’arpentage, de la surveillance environnementale, de l’agriculture de précision et de la prévention des catastrophes et transport maritime.

« La navigation par satellite nous a apporté de nombreux avantages et commodités, et nous sommes déterminés à poursuivre notre coopération », a déclaré Mohamed Ben Amor.

Ce dernier a ajouté que la création du Centre BDS / GNNS Chine-États arabes à Tunis en 2018 est « une étape importante dans le renforcement de la coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et le monde arabe ».

Le secrétaire général adjoint de la Ligue arabe chargé des affaires économiques, Kamal Hassen Ali, a fait part de l’enthousiasme de la ligue quant à l’engagement de la Chine pour avoir mis en place un mécanisme de coopération et d’échanges avec les États arabes.

Le président du Comité chinois de la navigation par satellite, Wang Zhaoyao, a pour sa part appelé à la construction commune d’une « Route de la soie spatiale ». Selon lui, cette route aidera les États arabes à tirer davantage parti du système de navigation par satellite fabriqué en Chine.

Wang Zhaoyao a indiqué que le BDS avait déjà été appliqué dans de nombreux pays du Moyen-Orient, notamment la Tunisie, l’Algérie, le Koweït et le Soudan, dans les domaines de l’agriculture, des télécommunications, de la surveillance maritime et des secours en cas de catastrophe.