Le géant de l’internet Tencent projette de lever 5 milliards de dollars (4,4 milliards d’euros) via une émission obligataire, selon la presse financière.

Cette action découlerait des résultats 2018 décevants car plombés par le durcissement réglementaire du gouvernement sur les jeux vidéo et un net accroissement de ses dépenses.

Dans un communiqué, Tencent, coté à la bourse d’Hong Kong, a annoncé se préparer à « conduire une offre internationale » d’obligations, afin de lever des fonds destinés au « fonctionnement général de l’entreprise », selon une déclaration boursière.

D’après l’agence financière Bloomberg, le groupe ambitionne de lever « environ 5 milliards du dollars » lors de cette émission d’obligations libellées dans la monnaie américaine et qui seront proposées au marché ce mercredi.

Tencent, expert des jeux vidéo mobiles et opérateur de la très populaire messagerie multifonctions WeChat, avait déjà levé 5 milliards de dollars (4,4 mds €) auprès d’investisseurs en janvier 2018, lors de sa dernière émission de dette.

Cette nouvelle émission obligataire intervient après une année 2018 compliquée. La compagnie dû faire face au gel des autorisations de jeux vidéo, à la nouvelle réglementation du gouvernement, et au fort ralentissement de l’activité du groupe.

Pendant quelque neuf mois, le gouvernement a cessé d’examiner les demandes de mise sur le marché de nouveaux titres, arguant vouloir combattre l’addiction des jeunes. Cette décision a eu un impact sur l’essoufflement des recettes dans les jeux vidéo, sa principale activité.

Tencent a ainsi vu son bénéfice net s’effondrer de 32% sur la période octobre-décembre, à 14,2 milliards de yuans (1,8 milliard d’euros). La compagnie a expliqué mi-mars avoir obtenu de Beijing huit autorisations pour de nouveaux jeux, dont les sorties pourraient toutefois s’étaler dans le temps.

Parallèlement aux jeux vidéo et à l’application WeChat de plus d’un milliard d’utilisateurs, Tencent investit pour diversifier ses activités et muscler ses contenus, notamment dans la vidéo en streaming. Cette tranche est très concurrente face aux plateformes vidéo Youku et iQiyi opérées respectivement par les géants chinois du web Alibaba et Baidu.

Face à cette nouvelle stratégie d’investissement, Tencent compte doubler le plafond de son programme d’emprunts à moyen terme.