Les présidents chinois et turc, Xi Jinping et Recep Tayyip Erdogan, se sont rencontrés en marge du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) se tient les 15 et 16 septembre à Samarcande, en Ouzbékistan.

Recep Tayyip Erdogan a rencontré son homologue chinois dans le cadre de contacts bilatéraux à Samarcande, où il se trouve actuellement pour assister au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Le président chinois Xi Jinping a souligné lors de cet échange que ces dernières années, les relations sino-turques avaient maintenu un élan de croissance, avec des progrès constants dans la coopération pratique et une collaboration efficace contre la pandémie.

Selon l’agence de presse, Xinhua, Xi Jinping a souligné que de bonnes relations entre la Chine et la Turquie servaient les intérêts à long terme des deux pays et avaient une importance fondamentale pour approfondir la solidarité et la coopération entre les pays en développement.

Actuellement, la communauté internationale est confrontée à de multiples opportunités ainsi qu’à des défis, a assuré Xi Jinping. Il a souligné que la Chine et la Turquie, deux pays en développement et marchés émergents majeurs, partageaient de nombreux intérêts communs dans la défense de leurs droits et intérêts respectifs, dans la poursuite du développement et du renouveau, et dans la sauvegarde de la justice internationale.

La Chine est prête à travailler avec la Turquie pour faire franchir un palier à leurs relations de coopération stratégique, a déclaré Xi Jinping. De son côté, Recep Erdogan a salué les progrès importants dans les relations entre la Turquie et la Chine dans divers domaines.

Le président turc s’est dit prêt à travailler avec la Chine pour tirer parti des mécanismes bilatéraux, tels que le comité de coopération intergouvernementale afin de promouvoir une coopération encore plus fructueuse en matière de commerce et d’investissement entre les deux pays.

Compte tenu de la forte complémentarité entre le plan turc « Corridor du milieu » (Middle Corridor) et l’Initiative la Ceinture et la Route, le président turc a dit espérer que des efforts intensifiés pourront être déployés pour créer une synergie entre les stratégies de développement des deux pays afin de promouvoir le développement et le renouveau en commun.

Recep Tayyip Erdogan a également réitéré le ferme engagement de la Turquie sur le principe d’une seule Chine, selon l’agence de presse chinoise, Xinhua.