Renouer le lien culturel entre la Chine et l’Afrique

par | Mai 18, 2018 | Afrique, MONDE

De notre partenaire Chinafrique.com – Il faut mieux protéger la culture pour mieux la partager. Voilà le mot d’ordre des différents intervenants qui ont pris la parole lors de la cérémonie de lancement du Séminaire des restaurateurs du patrimoine des pays africains francophones de 2018, organisé par l’Académie centrale de l’administration culturelle (ACAC), qui s’est tenue le 9 mai à Beijing.

Rassemblant 15 participants de cinq pays d’Afrique francophone, le séminaire sera l’occasion pour les professionnels du continent d’explorer les méthodes de restauration et de protection du patrimoine culturel ayant cours en Chine. Pour la quasi-totalité des 15 participants, visiblement fébriles et enthousiastes, il s’agit d’une première visite en Chine.

«Il ne s’agit pas uniquement de sauvegarder et de présenter des biens culturels, mais aussi de développement durable, de valeurs et d’identité culturelle. Les populations ont tout à gagner en s’impliquant dans la gestion des biens, car le patrimoine culturel et naturel bien géré et mis en valeur est un moteur de développement et une source de richesse», a dit Carole Borna, participante et directrice du Patrimoine culturel du Bénin.

La cérémonie d’ouverture s’est tenue en présence de Zhuge Yannan, secrétaire adjointe du Comité du Parti pour l’ACAC, Zhou Meifen, directrice de la coopération internationale de l’ACAC, et Yuan Daxi, représentant des affaires africaines au Bureau des relations culturelles extérieures du ministère de la Culture et du Tourisme, qui parraine le séminaire.

«Comme l’a dit le Président Xi Jinping, nous devons redonner vie aux vestiges culturels, et pour ce faire, la protection est une condition préalable, a dit Zhuge Yannan lors de la cérémonie. Grâce à ce séminaire, nous espérons apprendre les uns les autres et progresser ensemble dans ce domaine.»  

Les participants sont pour la plupart des professionnels des domaines de la muséologie et de la culture reconnus dans leurs pays respectifs. Du 9 au 18 mai 2018, ils ont eu un programme chargé, incluant une dizaine d’activités d’apprentissage des techniques de restauration données par différents experts des grands musées de Chine. Leur séjour en Chine sera couronné par un forum leur permettant de faire un retour sur les leçons qu’ils tirent de leur expérience.

«Ces dernières années, dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), la Chine a continué de renforcer sa coopération dans le domaine culturel avec le continent, mettant en application des mesures concrètes, a dit Yuan Daxi. Ce séminaire concret et professionnel permettra aux professionnels et praticiens d’élargir le champ de la coopération sino-africaine.» En outre, la tenue du sommet du FCSA à Beijing en septembre prochain fera entrer les relations sino-africaines dans une nouvelle ère, a-t-il ajouté.

L’ACAC est un institut d’éducation et de formation sous le ministère de la Culture et du Tourisme de Chine. En tant que premier institut en Chine engagé dans l’enseignement et la recherche en matière d’administration culturelle, l’ACAC a formé plus de 2 000 délégués et experts étrangers venant d’une centaine de pays à travers le monde.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :