Sélectionner une page

Amériques,Etats-Unis,MONDE

Retour au dialogue entre chinois et américains

Après des semaines de tension extrême, les négociateurs de la Chine et des Etats-Unis pour le commerce se sont entretenus après des semaines de silence glaciales.

A quelques jours d’un entretien très attendu entre Donald Trump et Xi Jinping, en marge du G20 au Japon, le vice-Premier ministre chinois Liu He, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin ont « échangé des opinions sur les questions économiques et commerciales », a indiqué l’agence de presse, Xinhua.

Cet échange téléphonique dégèle les relations entre les deux premières puissances économiques mondiales. En effet, entre les droits de douane en hausse, les « listes noires » d’entreprises à l’index et la guerre technologique, tous ces éléments viennent s’ajouter à une guerre commerciale sans précédent.

Cette conversation a eu lieu « à la demande de la partie américaine » et les participants sont convenus de garder le contact, a précisé Xinhua.

Une reprise des discussions était attendue après l’annonce d’un coup de téléphone entre les deux présidents. A ce moment, Xi Jinping a fait savoir qu’il était prêt à s’entretenir avec Donald Trump en marge du sommet du G20 les28 et 29 juin à Osaka (Japon).

L’entretien bilatéral est prévu le 29 juin, selon un haut responsable américain. L’enjeu est élevé, car Donald Trump menace d’imposer des droits de douane supplémentaires sur la totalité des exportations de la Chine, si aucun accord avec la Chine n’est trouvé à Osaka.

Cela représente près de 300 milliards de dollars (264 mds €) de produits chinois importés chaque année aux Etats-Unis. De son côté, la Chine a assuré qu’elle répondra aux attaques, sans donner plus de détails.

A lire aussi : Liste noire. Les « entreprises étrangères amies » pas concernées
A lire aussi : Beijing pourrait interdire son marché aux entreprises technologiques US
A lire aussi : Les entreprises américaines pourraient être la cible

Début mai, accusant Beijing d’être revenu sur des promesses faites précédemment au cours des négociations, Donald Trump annonçait soudainement une hausse de 10% à 25% des droits de douane pesant sur 200 milliards de dollars (176 mds €) de produits chinois importés annuellement aux Etats-Unis, en plus de 50 milliards de dollars (44 mds €)d’importations déjà taxées à 25%.

Le gouvernement chinois rejette cette accusation, et a répliqué en relevant début juin ses propres droits de douane sur des produits américains représentant environ 60 milliards de dollars (52,8 mds €) d’importations annuelles.

L’administration Trump reproche à la Chine d’être largement responsable de leur énorme déficit commercial, qui a atteint sur l’ensemble de l’année 2018 à 621,0 milliards de dollars (549,46 milliards d’euros).

Elle exhorte Beijing à acheter davantage de produits américains mais réclament aussi des réformes de structures pour interdire les subventions aux entreprises publiques, les transferts de technologie forcés aux entreprises étrangères et le « vol » de la propriété intellectuelle américaine, entre autre.

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre opinion compte!

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques




Dossier d’Histoire

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :