La Corée du Sud, la Chine et le Japon se sont accordés à coopérer afin de promouvoir un accord de libre-échange (ALE) trilatéral pour une croissance économique mutuelle, en marge du sommet entre leurs leaders à Tokyo.

Dans une déclaration conjointe adoptée au Japon, des groupes de pression économiques des trois pays sont tombés d’accord pour coopérer en vue d’un accord de libre-échange et d’un partenariat économique global entre les trois parties, a indiqué la Chambre de commerce et d’industrie de Corée (KCCI).

Lors d’une rencontre avec Sadayuki Sakakibara, le chef de la Fédération des organisations économiques japonaises), et Jiang Zengwei, en charge de la Commission de la promotion du commerce international de la Chine (CCPIT), Kim Yong-maan, président de la KCCI, a affirmé que «les trois groupes économiques devaient coopérer pour de nouvelles opportunités d’affaires sur la péninsule coréenne», a fait savoir le communiqué.

Ce dernier a également demandé aux trois groupes d’apporter et de discuter de questions économiques communes dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et des technologies de pointe pour faire avancer leurs intérêts mutuels.