mercredi, juillet 24

Shenzhen et Hong Kong collaborent pour créer un pôle de recherche de classe mondiale

Nouvelles fournies par Shenzhen Park of Hetao Shenzhen-Hong Kong Science and Technology Innovation Cooperation Zone – Le gouvernement chinois a récemment dévoilé le Plan de développement du parc de Shenzhen de la zone de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique de Hetao Shenzhen-Hong Kong.

Le but est de stimuler le développement de haute qualité d’une section située sur la Chine continentale d’une zone de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique développée conjointement par le centre technologique du sud, Shenzhen, et la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK).

Ce plan ouvre la voie à de nouvelles opportunités de collaboration urbaine dans la zone de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao. Une vague d’innovation scientifique et technologique déferle sur Shenzhen et la région administrative spéciale de Hong Kong (HKSAR).

La zone de coopération en matière d’innovation scientifique et technologique Hetao Shenzhen-Hong Kong est située dans la partie nord de la HKSAR et dans la partie centre-sud de Shenzhen, couvrant une superficie de 3,89 km².

Ses deux sections sont séparées par la rivière Shenzhen, avec le parc de Hong Kong de 0,87 km² sur la rive sud et le parc de Shenzhen de 3,02 km² sur la rive nord. Ces deux parcs sont parfaitement reliés par le port de Futian et le port de Huanggang, les deux portes d’entrée terrestres qui facilitent la liaison directe entre Shenzhen et la HKSAR.

«L’université de Hong Kong n’est qu’à trente ou quarante minutes de route d’ici», a déclaré le professeur Chen Fu-Rong, directeur de l’institut de recherche de l’université de Hong Kong à Shenzhen, qui effectue des recherches sur les microscopes électroniques au parc de Shenzhen. Il a souligné l’importance cruciale des «moments eurêka» dans l’innovation scientifique. «Chaque fois qu’une idée me vient à Hong Kong, je peux rapidement l’expérimenter dans le laboratoire ici. C’est extrêmement important» a-t-il ajouté.

L’innovation scientifique et technologique est le «dénominateur commun» qui sous-tend la coopération entre Shenzhen et Hong Kong. Grâce à un ensemble de politiques, le parc de Shenzhen se concentre sur les sciences de la vie, les sciences de l’information et les sciences des matériaux en tant que points centraux du développement industriel.

Grâce à une reconfiguration spatiale pleine d’élan, à un soutien politique multiple et à de nombreuses autres initiatives de facilitation, le parc réussit à attirer des ressources pour cultiver l’innovation scientifique et technologique, créant ainsi une atmosphère d’innovation toujours plus solide.

Le Dr. Wong Ying-ho, secrétaire général adjoint de la Coalition de Hong Kong et membre du Conseil législatif de la HKSAR, a déclaré que «dans le paysage toujours compétitif des technologies innovantes, la HKSAR s’enorgueillit d’universités prestigieuses qui attirent les talents internationaux Parallèlement, Shenzhen incarne une culture florissante de l’innovation et de l’esprit d’entreprise. La collaboration entre ces deux puissances est sur le point de produire des résultats optimaux

Compte tenu des différences entre les cadres juridiques, systémiques et réglementaires, Shenzhen et la HKSAR ont rencontré divers obstacles dans la réalisation du flux transfrontalier des facteurs d’innovation scientifique et technologique, du partage ouvert des ressources et des progrès coopératifs dans le secteur technologique. La promulgation du Plan donne un nouvel élan au parc de Shenzhen, lui permettant de surmonter les difficultés de collaboration et de résoudre les «problèmes de croissance» tout au long de son développement.

Selon les objectifs de développement du Plan, d’ici 2035, un modèle complet d’innovation collaborative entre le parc de Shenzhen et le parc de Hong Kong aura pris forme, formant un centre de recherche de classe mondiale avec des capacités d’innovation de premier plan au niveau mondial et un flux transfrontalier libre et ordonné de facteurs d’innovation.

A cette fin, des efforts seront déployés pour coordonner avec la RASHK la promotion de l’innovation scientifique et technologique mondiale, ainsi que pour construire une base industrielle compétitive au niveau international pour le pilotage et l’application des réalisations scientifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *