L’ambassadeur de Chine à Londres, Liu Xiaoming, a assuré que son gouvernement « ne restera pas les bras croisés » si la situation devient « incontrôlable » à Hong Kong, assurant que le pays a « assez de moyens et assez de puissance pour réprimer les troubles rapidement ».

« Si la situation continue à se détériorer et que les troubles deviennent incontrôlables par le gouvernement (de Hong Kong), alors le gouvernement central ne restera pas les bras croisés« , a assuré Liu Xiaoming lors d’une conférence de presse à Londres.

Cette déclaration intervient alors que des forces chinoises, appartenant apparemment à la police militaire, étaient rassemblées ce 15 août dans un stade de Shenzhen, ville située à la frontière du territoire hongkongais.

Après deux mois de manifestations à Hong Kong en faveur de la démocratie, le gouvernement chinois a laissé planer la possibilité d’une intervention pour rétablir l’ordre. « Je tiens à répéter que Hong Kong fait partie de la Chine. Aucun pays étranger ne doit s’ingérer (…) Nous demandons aux puissances étrangères de respecter la souveraineté chinoise », a ajouté l’ambassadeur.