jeudi, juin 20

Taïwan : la présence du président du sénat tchèque contestée

Le ministère chinois des affaires étranges a mit en garde contre les activités séparatistes de « l’indépendance de Taïwan » suite à la visite de Milos Vystrcil, président du Sénat tchèque à Taïwan.

Ministère des affaires étrangères à Beijing

« Les autorités de Taïwan et les forces anti-chinoises ne peuvent changer le fait que Taïwan est une partie inaliénable de la Chine, et aucune tentative de manipulation politique ou activité séparatiste visant à créer l’indépendance de Taïwan ne réussira », a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères.

« Nous condamnons fermement et sommes gravement préoccupés par les pratiques flagrantes des forces anti-chinoises en République tchèque qui violent délibérément la souveraineté de la Chine et s’ingèrent de manière flagrante dans les affaires intérieures de la Chine », a indiqué le porte-parole du ministère Zhao Lijian.

Ce dernier a réagit à la visite à Taïwan de Milos Vystrcil, président du Sénat tchèque. Pour Zhao Lijian, le conseiller ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, a « clairement indiqué que la contestation du principe d’une seule Chine sur la question de Taïwan était une tentative de se retourner contre les 1,4 milliard de chinois et constituait une violation du droit et des règlements internationaux ».

Concernant la visite considéré comme une « provocation flagrante » de Milos Vystrcil et « les forces anti-chinoises qui le soutiennent », la Chine « n’adoptera pas une attitude de laissez-faire et lui feront payer un lourd tribut pour son comportement peu clairvoyant et son opportunisme politique », a déclaré Wang Yi, lors de sa visite en Allemagne.

« Nous exhortons les autorités compétentes en République tchèque à prendre des mesures immédiates pour éliminer l’impact négatif de cette pratique erronée, afin d’éviter de nuire à la situation générale des relations bilatérales », a indiqué Zhao Lijian.

Selon un communiqué publié sur le site Internet du ministère chinois des Affaires étrangères, Qin Gang, vice-ministre des Affaires étrangères, a déposé des représentations solennelles concernant la visite de Milos Vystrcil à Taïwan auprès de Vladimir Tomsik, ambassadeur tchèque en Chine.

Selon Qin Gang, la République tchèque « doit prêter une attention sérieuse à la position solennelle de la Chine et à ses graves préoccupations et prendre des mesures concrètes pour respecter le principe d’une seule Chine, qui est le fondement politique des relations bilatérales ».

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *