A l’heure où la Chine met les bouchées doubles pour attirer les alliées de Taïwan, la dirigeante Tsai Ing-wen tente de s’assurer du soutien de ses partenaires, dont les Palaos.

« Les relations entre la République de Chine (Taiwan) et les Palaos sont robustes« , a déclaré la présidente Tsai Ing-wen, en recevant à Taipei une délégation menée par Sabino Anastacio, président de la Chambre des délégués des Palaos.

Depuis l’établissement des relations diplomatiques en 1999, les gouvernements et les peuples des deux pays entretiennent une collaboration robuste dans les domaines de l’agriculture, des énergies vertes, de la santé, de la formation des talents et du tourisme, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

En visite dans l’île du 18 au 22 novembre, la délégation, menée par Sabino Anastacio, a été reçue par le ministre des Affaires étrangères, David Lee, et par le président du Yuan législatif, Su Jia-chyuan. Lors de sa rencontre, Tsai Ing-wen a exprimé sa reconnaissance aux Palaos pour le soutien de longue date qu’ils apportent à Taïwan au sein de la communauté internationale.

Cette dernière a également souligné « le rôle important joué par Sabino Anastacio dans le renforcement des relations bilatérales », selon le communiqué de la présidence. La dirigeante a également souligné l’intervention des Palaos en faveur d’une participation significative de Taïwan au système des Nations unies, lors de l’Assemblée générale de l’organisation en septembre 2017 à New York.

Face à la volonté des Palaos de développer le tourisme, Tsai Ing-wen a souhaité « faciliter les échanges entre les peuples des deux pays ». Ainsi, le nombre de vols directs entre Taïwan et son allié diplomatique devrait augmenter dès 2018.

Tsai Ing-wen a évoqué le travail de son gouvernement à mettre en place le 17ème objectif mondial de développement durable de l’ONU portant sur des partenariats efficaces entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile pour la réussite des programmes de développement durable.

Elle a assuré que « Taïwan peut contribuer à la communauté internationale en travaillant étroitement avec les Palaos sur le développement durable« , comme par exemple, lors de la participation, les 22 et 23 octobre derniers, du ministre paluan de la Santé, Emais Roberts, au Forum sur la santé mondiale organisé à Taipei.