Certains médias américains ont estimé que « la position de la Chine sur la question de l’Ukraine sont en contradiction avec le principe du respect de la souveraineté de l’État et de l’intégrité territoriale que la Chine a toujours défendu », d’après le China Daily.

La porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Hua Chunying, a indiqué que « la position de la Chine sur la question de l’Ukraine est cohérente et reste inchangée ».

Cette dernière a rappelé que les « questions régionales d’actualité brûlante doivent être résolues par le dialogue et la consultation. La Chine défend toujours l’objectivité et l’équité, la paix et la justice, et décide de sa position en faisant la distinction entre ce qui est bien fondé et ce qui ne l’est pas dans la question concernée ».

La Chine estime que « tous les pays doivent régler les différends internationaux de manière pacifique, conformément aux buts et principes de la Charte des Nations unies. Ceux qui accusent la Chine de violer le principe du respect de la souveraineté d’État et de l’intégrité territoriale sur la question de l’Ukraine ont soit des arrière-pensées, soit sont fourvoyés par de fausses déclarations ». 

Pour Hua Chunying, « certains pays devraient se demander : Lorsque les États-Unis ont mené cinq vagues d’expansion de l’OTAN vers l’est jusqu’aux portes de la Russie et ont déployé des armes stratégiques offensives avancées en violation de l’accord avec la Russie, ont-ils jamais pensé aux conséquences de la mise au pied du mur d’un grand pays? »

Lire aussi : La Chine soutient-elle coûte que coûte la Russie en Ukraine?

Cette dernière a assuré que « la porte d’un règlement pacifique de la question ukrainienne n’est pas complètement fermée. Nous espérons que les parties concernées garderont leur sang-froid et feront preuve de bon sens, et s’engageront à trouver une solution pacifique par la négociation, conformément aux buts et principes de la Charte des Nations unies ».

« La Chine continuera à promouvoir les pourparlers de paix à sa manière. Nous saluons et encourageons tous les efforts visant à faire progresser le règlement diplomatique de la question », selon elle.

Concernant l’accord de Minsk, le président russe, Vladimir Poutine, a déclaré qu’il n’existait plus. Pour la Chine, « la situation actuelle en Ukraine est le résultat de l’interaction de divers facteurs et a beaucoup à voir avec le long retard dans la mise en œuvre effective de l’accord de Minsk-2. Aujourd’hui encore, nous espérons que les parties concernées pourront faire preuve de retenue, désamorcer la situation par le dialogue et la consultation, et éviter une nouvelle escalade ».

De son côté, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré que la Chine «comprend les préoccupations raisonnables de la Russie en matière de sécurité», lors d’une conversation avec son homologue russe Sergueï Lavrov, alors que Moscou a attaqué l’Ukraine.

«La Chine a toujours respecté la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les pays», a déclaré Wang Yi, selon un compte-rendu de l’entretien téléphonique diffusé par son ministère.

«En même temps, nous avons aussi constaté que la question ukrainienne relevait d’une histoire particulière et compliquée. Nous comprenons les préoccupations raisonnables de la Russie en matière de sécurité», a-t-il dit.