dimanche, mars 24

Étiquette : Conseil de sécurité

Confrontation de déclaration pour ou contre la Chine à l’ONU
MONDE, Xinjiang

Confrontation de déclaration pour ou contre la Chine à l’ONU

Des dizaines d'États ont dénoncé le 31 octobre lors d’une commission de l’Assemblée générale de l’ONU des violations «graves et systématiques» des droits de l’Homme au Xinjiang. A contrario, une déclaration signée par 66 pays soutiennent la Chine et sa politique. 50 pays ont appelé la Chine à libérer «tous les individus arbitrairement privés de leur liberté» dans cette région autonome. «Nous sommes profondément inquiets de la situation des droits de l’Homme en République populaire de Chine, en particulier les violations des droits des Ouïghours et d’autres minorités principalement musulmanes au Xinjiang», ont déclaré ces pays dans un texte lu par le Canada. Le Haut commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU a publié fin août un rapport qui évoque la possibilité de crime contre l’h...
Pas de débat sur la Chine au Conseil des droits de l’homme de l’ONU
Chine-Etats-Unis, MONDE

Pas de débat sur la Chine au Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Plusieurs pays, dont les États-Unis, avaient demandé un débat sur le traitement des Ouïgours dans le Xinjiang, Pékin avait dénoncé cette demande. Or les États-Unis et leurs alliés ont reçu un refus net du Conseil des droits de l'homme de l'ONU qui a rejeté la demande de débat sur la situation en Chine. Lire aussi : Les États-Unis veulent un débat sur la Chine à l’ONU : Pékin réagit Une dizaine de pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, avaient demandé que le Conseil organise un débat sur la région autonome ouïghoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, où Pékin est accusé de crimes contre l'humanité. Lire aussi : Les États-Unis veulent un débat sur la Chine à l’ONU Mais le projet de décision a été rejeté lors d'un vote, avec 19 voix contre, 17 pour et ...
Les États-Unis dénoncent les liens entre la Corée du nord et la Chine
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

Les États-Unis dénoncent les liens entre la Corée du nord et la Chine

Les États-Unis ont accusé le 5 octobre la Chine et la Russie d'avoir protéger Pyongyang des tentatives de renforcement des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU imposées sur ses programmes d'armes nucléaires et de missiles balistiques. "La RPDC (Corée du Nord) a bénéficié d'une protection totale de la part de deux membres de ce conseil", a déclaré l'ambassadrice américaine aux Nations unies, Linda Thomas-Greenfield. "En bref, deux membres permanents du Conseil de sécurité ont permis à Kim Jong Un." Le conseil de 15 membres s'est réuni le 5 octobre pour échanger sur le dossier nord-coréen, après que Pyongyang, dotée d'armes nucléaires, a tiré le 4 octobre un missile balistique qui a survolé le Japon pour la première fois en cinq ans et incité les habitants à se mettre à l'abri. ...
Tirs nord-coréens : échanges tendus entre Pékin et Washington à l’ONU
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

Tirs nord-coréens : échanges tendus entre Pékin et Washington à l’ONU

La Chine et la Russie ont mis le 26 mai sans surprise leur veto au Conseil de sécurité de l'ONU à une résolution des Etats-Unis imposant de nouvelles sanctions à la Corée du Nord. Le conseil voulait sanctionner les tirs de missiles balistiques lancés par Pyonyang. Selon l'agence de presse Belga, plusieurs alliés de Washington ont déploré son insistance à organiser un vote en sachant que la Chine et la Russie s'y opposeraient avec leur droit de veto. Le Conseil de sécurité a donc rejeté par 13 voix pour mais l’opposition de deux membres permanents, la Chine et la Fédération de Russie, un projet de résolution qui aurait condamné «dans les termes les plus énergiques» le tir de missile balistique effectué le 24 mars 2022 par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ainsi que ...
La Chine dénonce les « tentatives d’imposer davantage de sanctions » à la Corée du Nord
Asie/Pacifique, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine dénonce les « tentatives d’imposer davantage de sanctions » à la Corée du Nord

Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Zhang Jun, a mis en garde le 11 mai contre "les tentatives d'imposer davantage de sanctions à la République populaire démocratique de Corée (RPDC)". Selon l'intervention de ce dernier, "le dialogue et la consultation constituent la seule voie pour résoudre la question de la péninsule coréenne. Les Etats-Unis sont une partie directe de la question et détiennent la clé pour sortir de l'impasse". Les américains "doivent prendre des actions concrètes pour répondre positivement aux préoccupations raisonnables de la RPDC et créer des conditions en faveur d'une reprise rapide du dialogue", a estimé le diplomate chinois. RÉUNION A L'ONU Ce dernier s'est exprimé lors de la réunion d'urgence publique du Conseil de sécurité de l'...
Ukraine : la Chine recommande la discrétion à ses ressortissants
MONDE

Ukraine : la Chine recommande la discrétion à ses ressortissants

«L'escalade guerrière entre l'Ukraine et la Russie [...] pose des risques pour la sécurité des citoyens chinois», a indiqué l'ambassade de Chine en Ukraine, précisant qu'il y avait une augmentation des «comportements extrémistes dans la société ukrainienne». La Chine a appelé ce 26 février ses ressortissants en Ukraine à la plus grande discrétion, deux jours après avoir conseillé pour leur sécurité de mettre «clairement» en évidence le drapeau chinois. Lire aussi : Pékin réaffirme sa position sur l'Ukraine La Chine est dans une situation diplomatique compliquée sur le dossier ukrainien. D'un côté, Pékin veut soutenir son allié russe et ne veut pas s'opposer frontalement à la Russie. D'autant plus que les deux pays s'accordent contre l'élargissement de l'OTAN. Lire aussi : La Ch...
La Chine se rallie au point de vue de Moscou sur l’Ukraine
MONDE

La Chine se rallie au point de vue de Moscou sur l’Ukraine

La Chine a apporté ce 27 janvier son soutien aux «préoccupations raisonnables» de Moscou vis-à-vis de l'Ukraine, où les États-Unis disent redouter une possible attaque russe d'ici mi-février. Proche de la Russie, la Chine n'avait jusqu'à présent prit aucune position dans la crise entre Moscou et les Occidentaux, qui accusent le président Vladimir Poutine d'avoir massé 100.000 soldats aux portes de l'Ukraine. Mais à huit jours de l'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de Pékin, qui s'accompagnent traditionnellement d'une «trêve» dans les conflits mondiaux, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, s'est entretenu par téléphone avec son homologue américain Antony Blinken au sujet de l'Ukraine. «Les préoccupations légitimes de la Russie en matière de sécurité devraient ê...
La Chine présente trois propositions pour une solution à deux États
MONDE, Orient

La Chine présente trois propositions pour une solution à deux États

La Chine a présenté trois propositions pour mettre en œuvre la «solution à deux États», qui est«la seule façon réaliste pour résoudre la question palestinienne», a déclaré le conseiller d'Etat et ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi. Ce dernier a fait part de la position de la Chine vis-à-vis du conflit israélo-palestinien lors de sa visite à El-Alamein, une ville côtière du nord de l’Égypte. Au cours de cette visite, Wang Yi s'est entretenu avec son homologue égyptien Sameh Shoukry et a rencontré le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Aboul-Gheit. Concernant le conflit palestino-israélien, la Chine, présidente tournante du Conseil de sécurité des Nations Unies, a incité le Conseil de sécurité à réaliser «cinq cycles de consultation sur la question palestinienne et...
La Chine imprime sa marque à la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU
COIN DES IDEES, Yoro Diallo

La Chine imprime sa marque à la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU

Par Prof. Yoro Diallo - Assurant la présidence tournante du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour le mois de mai  2021, la Chine a initiée plusieurs réunions de haut niveau sur divers thèmes portant entre autres sur «le multilatéralisme et le système international centré sur l'ONU», «l'amélioration de la sûreté et de la sécurité des soldats de la paix». Le 19 Mai 2021, le débat public par visioconférence du Conseil de Sécurité, initié par la Chine et présidé par M. Wang Yi, Conseiller d'État, ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Chine sur le thème «Paix et sécurité en Afrique : éliminer les causes profondes des conflits tout en favorisant le relèvement post-pandémique en Afrique» a vu la participation du Secrétaire général des Nations Unies Antonio Gut...
Conflit israélo-palestinien: la Chine regrette «l’obstruction» des États-Unis
MONDE, Orient

Conflit israélo-palestinien: la Chine regrette «l’obstruction» des États-Unis

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni, le 16 mai, pour une nouvelle session d’urgence sur le conflit israélo-palestinien, la troisième en une semaine, sans adoption d’une déclaration commune ni de propositions permettant d’aboutir à une cessation des hostilités.   Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a regretté dimanche «l'obstruction» des États-Unis pour faire adopter au Conseil de sécurité des Nations Unies une déclaration appelant à la fin des hostilités entre Israéliens et Palestiniens. «Le Conseil de sécurité doit prendre des mesures», a-t-il dit, en rappelant que la Chine était (avec la Norvège et la Tunisie) à l'origine d'un projet de texte depuis une semaine. «À cause de l'obstruction d'un pays, le Conseil de sécurité n'a pas été capable de parler d...
La Chine accuse les Etats-Unis d’ignorer la souffrance des Palestiniens
Chine-Etats-Unis, MONDE, Orient

La Chine accuse les Etats-Unis d’ignorer la souffrance des Palestiniens

La Chine a accusé les États-Unis «d'ignorer la souffrance des Palestiniens», après que Washington eut bloqué une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU consacrée au conflit au Proche-Orient. Les États-Unis, principal allié diplomatique d'Israël, ont refusé qu'une réunion virtuelle publique consacrée au conflit israélo-palestinien se déroule le 14 mai, pour finalement accepté qu'elle ait lieu le 15 mai. De son côté, la Chine, qui préside ce mois-ci le Conseil de sécurité, a pris la défense des Palestiniens au Conseil de sécurité de l’ONU. Lors d’un point presse, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Chine, Hua Chunying, a estimé que Washington s'opposait ainsi, à lui seul, à la volonté de la communauté internationale. «Les Etats-Unis n'arrêtent pas de dire...
Présence d’Antony Blinken à la réunion du Conseil de Sécurité organisée par la Chine
MONDE

Présence d’Antony Blinken à la réunion du Conseil de Sécurité organisée par la Chine

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken participera à une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies présidée par Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères sur le renforcement de la coopération mondiale et le rôle clé de l'ONU dans la mobilisation de l'action internationale pour lutter contre les conflits et les crises du monde, a déclaré lundi l'ambassadeur de Chine aux Nations Unies. Ce sera la première rencontre, bien que virtuelle, d’Antony Blinken et du haut diplomate chinois, Wang Yi. Le représentant de la Chine aux Nations Unies, Zhang Jun, a déclaré lors d'une conférence de presse que cette réunion était «la première priorité» de la présidence du Conseil de sécurité de la Chine de ce mois de mai. Cette rencontre réunira l’américain Antony Blinken et «un ...
Le Conseil de sécurité va être présidé par la Chine
MONDE

Le Conseil de sécurité va être présidé par la Chine

Le représentant du président de la République populaire de Chine Xi Jinping aux Nations Unies va prendre ce 2 mai la présidence tournante mensuelle du Conseil de sécurité. Chaque membre de l'instance dirige ses travaux tous les quinze mois, il s’agit à partir de ce mois du tour de la Chine. Cependant dans le contexte actuel de grande tension entre les Occidentaux et la Chine, cet exercice est mal vu par certains experts et médias occidentaux qui estiment que la Chine pourrait poser sa marque lors de cette présidence. La Chine a choisi d’organiser trois événements phares en mai. Au début du mois, la Chine tiendra une réunion d’information de haut niveau sur le thème «Soutenir le multilatéralisme et le système international centré sur l’ONU», présidée par Wang Yi. Volkan Bozkir, le pré...
La Chine et la Russie veulent un sommet des Nations Unies
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine et la Russie veulent un sommet des Nations Unies

La Russie et la Chine ont demandé le 23 mars la tenue d'un sommet des membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, afin de résoudre les problèmes du monde. La communauté internationale fait actuellement face à des tensions sur plusieurs sujets. Pour la Russie, les États-Unis agissent de manière destructive. La Chine et la Russie, dont les relations avec l'Occident sont de plus en plus tendues, ont lancé cet appel dans une déclaration commune après une rencontre entre les ministres des Affaires étrangères de Chine et de Russie. "À une époque de turbulences politiques mondiales croissantes, un sommet des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU est particulièrement nécessaire pour établir un dialogue direct sur les moyens de résoudre les problèmes communs de l...
Paris dénonce un «système de répression institutionnalisé» de la Chine au Xinjiang
Europe, MONDE, Xinjiang

Paris dénonce un «système de répression institutionnalisé» de la Chine au Xinjiang

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a dénoncé mercredi 24 février un «système de répression institutionnalisé» de la Chine à l'encontre les musulmans ouïgours dans la région du Xinjiang (nord-ouest du pays)devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. «De la région chinoise du Xinjiang, nous parviennent des témoignages et des documents concordants, qui font état de pratiques injustifiables à l'encontre des Ouïgours, et d'un système de surveillance et de répression institutionnalisé à grande échelle», a-t-il déclaré lors d'une intervention par visioconférence. La Chine a rejeté les accusations de "génocide", de "travail forcé" et de "répression religieuse" dans la région autonome ouïghour du Xinjiang, affirmant que la porte du Xinjiang est toujours ou...
Le Conseil de sécurité sur climat sera aussi centré sur la Chine
MONDE

Le Conseil de sécurité sur climat sera aussi centré sur la Chine

Le Conseil de sécurité de l'ONU tient ce 23 février un sommet de dirigeants, à l'initiative du Premier ministre britannique Boris Johnson, pour débattre des implications du changement climatique sur la paix dans le monde. Ce sujet sera vivement débattu car ses 15 membres ont des approches divergentes de la question. Cette session se tient quelques jours après le retour formel des Etats-Unis, sous l'impulsion du démocrate Joe Biden, dans l'accord de Paris de 2015 pour limiter le réchauffement de la planète. Outre Boris Johnson, dont le pays préside en février le Conseil de sécurité, des interventions sont attendues du chef des Nations Unies, Antonio Guterres, de l'envoyé américain pour le changement climatique, John Kerry, des présidents français Emmanuel Macron et tunisien Kais Saied...
La Chine bloque la condamnation par l’ONU du coup d’État au Myanmar
Asie/Pacifique, MONDE

La Chine bloque la condamnation par l’ONU du coup d’État au Myanmar

Un haut responsable de l'ONU a exhorté le Conseil de sécurité des Nations Unies à "envoyer collectivement un signal clair en faveur de la démocratie au Myanmar" alors que les 15 membres envisageaient une éventuelle déclaration condamnant le coup d'État du 1er février. L'envoyée de l'ONU au Myanmar, Christine Schraner Burgener, a informé le conseil lors d'une réunion privée après que l'armée birmane a arrêté Aung San Suu Kyi et d'autres en réponse à une "fraude électorale". L'armée a par la suite remis le pouvoir au chef militaire Min Aung Hlaing, imposé l'état d'urgence pendant un an et promis tenir de nouvelles élections. "Je condamne fermement les récentes mesures prises par l'armée et vous exhorte tous à envoyer collectivement un signal clair en faveur de la démocratie au Myanm...
Nouvel appel de la Chine à la reprise des pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens
MONDE, Orient

Nouvel appel de la Chine à la reprise des pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens

Un envoyé de la Chine auprès de l'ONU a de nouveau appelé à reprendre les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens. "En tant que proches voisins dans l'impossibilité de s'éloigner physiquement, les Palestiniens et les Israéliens doivent adhérer à l'option stratégique de pourparlers de paix et relancer le dialogue paritaire sans délai", a indiqué Geng Shuang, le représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies. La Chine accueille favorablement l'initiative du président palestinien Mahmoud Abbas de convoquer une conférence de paix internationale début 2021, et loue les efforts des deux parties pour reprendre la coopération civile et en matière de sécurité ainsi que le transfert de recettes fiscales, a-t-indiqué ce dernier lors d'une réunion du Conseil de ...
« Ça suffit! » lance la Chine aux Etats-Unis à l’ONU
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

« Ça suffit! » lance la Chine aux Etats-Unis à l’ONU

L'ambassadeur de Chine aux Nations Unies, Zhang Jun, s'est défendu des attaques des Etats-Unis qui ont à nouveau accusé la Chine d'être responsable de la propagation du Covid-19, lors d'une visioconférence. "Ça suffit! Vous avez généré assez de problèmes dans le monde", a lancé en fin de séance Zhang Jun, représentant de la Chine devant les représentants du monde entier. "Avant de pointer du doigt les autres, quelle est la cause des 7 millions de cas de maladie et plus de 200.000 morts aux Etats-Unis?", a demandé l'ambassadeur chinois, en accusant Washington de propager "le virus de la désinformation", de "mentir", de "tromper". "Pourquoi les Etats-Unis, qui disposent des technologies et des systèmes médicaux les plus avancés au monde, sont le pays avec le plus de cas et de décès ...
Le Conseil de sécurité va discuter de la situation à Hong Kong
Hong Kong, RÉGIONS SPÉCIALES

Le Conseil de sécurité va discuter de la situation à Hong Kong

Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé qu'une réunion informelle aura lieu sur la situation à Hong Kong ce 29 mai au matin, suite à la demande d'une réunion d'urgence par les États-Unis et le Royaume-Uni après l'adoption de la loi sur la sécurité adoptée par le Parlement chinois, le 28 mai. Lire aussi : Washington demande une réunion sur Hong Kong au Conseil de sécurité La communauté internationale accuse la Chine de vouloir restreindre les libertés fondamentales d'Hong Kong. L’Australie, le Canada, les États-Unis et le Royaume-Uni accusent d'une seule voix la Chine de violer ses obligations internationales. «La décision de la Chine d’imposer la nouvelle loi», écrivent-ils dans un communiqué commun, c'est ne pas respecter «la déclaration conjointe signée par la Chine et le Royau...
Washington demande une réunion sur Hong Kong au Conseil de sécurité
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington demande une réunion sur Hong Kong au Conseil de sécurité

Les États-Unis ont demandé mercredi 27 mai une réunion d'urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies afin de débattre sur la loi sécuritaire controversée voulue par Beijing pour Hong Kong. Mais la Chine a refusé qu'elle se tienne, selon des diplomates interrogés par l'Agence France Presse. Lire aussi : L'APN adopte son projet de loi controversé sur Hong Kong En raisons des nouveaux dispositifs instaurés pendant la pandémie de Covid-19, toutes les visioconférences du Conseil de sécurité sont organisées sur la base d'un consensus entre ses 15 membres. En temps normal, chaque membre du Conseil peut s'opposer à une réunion s'il recueille 9 voix sur 15 lors d'un vote de procédure. «Les États-Unis sont profondément préoccupés par les actions du Parlement chinois qui sapent fondamen...
La Chine président le Conseil de sécurité des Nations Unies au mois de mars
Défense, MONDE

La Chine président le Conseil de sécurité des Nations Unies au mois de mars

La Chine a pris en charge la présidence tournante du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le mois de mars 2020. A cette occasion, le gouvernement chinois s'est engagé à promouvoir la solidarité et la coopération. Dans une note adressée à la presse, Zhang Jun, représentant permanent de Chine auprès de l'ONU, a déclaré que son pays attachait une grande importance aux tâches qui seront les siennes au cours de sa présidence, et agirait de manière responsable et constructive. "La Chine s'efforcera de consolider la solidarité et la coopération avec toutes les parties, afin de faire en sorte que le Conseil remplisse sa mission et joue un rôle constructif dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales", a indiqué ce dernier. Le Conseil de sécurité travaille au maintie...
La coopération Sino-russe la ceinture d’une nouvelle route de la soie
MONDE, Tribunes - Analyses

La coopération Sino-russe la ceinture d’une nouvelle route de la soie

Par Nankouman KEITA - En Chine, les Russes sont l'une des 56 ethnies, ou "nationalités", reconnue par le pouvoir central : il y a entre 15 000 et 25 000 Russes, descendants de Russes arrivés dans le nord de la Chine (Dalian, Port Arthur) entre 1630 et 1890, et qui sont surtout présents dans le nord du pays, (ils étaient environ 60 000 en 1958). Avec les diverses crises de l’URSS et la Chine Populaire (rapport Khroutchev, rupture des relations diplomatiques en 1961, affrontements de l’Oussouri en 1969), ce groupe ethnique subira certaines persécutions, qui vont s'apaiser définitivement en mai 1989 avec la réconciliation avec l’URSS. La Chine et la Russie, deux voisins, deux puissances nucléaires, deux membres du crucial Conseil de sécurité de l'Onu et deux grands partenaires comme...
Les Etats-Unis et l’Allemagne évoquent le Xinjiang à l’ONU
MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Les Etats-Unis et l’Allemagne évoquent le Xinjiang à l’ONU

La Chine a accusé le 3 juillet les Etats-Unis et l'Allemagne d'avoir proféré des «accusations sans fondement» au Conseil de sécurité de l'ONU sur la politique sécuritaire menée par le gouvernement chinois au Xinjiang. Après une série d'attentats commis par des membres de la minorité Ouïghoure, les autorités ont imposé des mesures de sécurité strictes La Chine est soupçonnée d'avoir interné jusqu'à un million de personnes dans des camps de rééducation, ce que dément le gouvernement. En effet, Beijing conteste le chiffre et parle de «centres de formation professionnelle» destinés à lutter contre la radicalisation islamiste. Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, a confirmé des informations selon lesquelles des diplomates américains et allemand...
Beijing s’oppose à un arrêt des livraisons de pétrole à Pyongyang
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing s’oppose à un arrêt des livraisons de pétrole à Pyongyang

La Russie et la Chine ont bloqué aux Nations Unies une initiative américaine visant à bloquer les livraisons de pétrole raffiné à la Corée du Nord. Washington accuse Pyongyang d'avoir dépassé ses quotas autorisés pour l'année 2019, selon des sources diplomatiques rencontrées par l'Agence France Presse. La Russie et la Chine ont jugé que davantage de temps était nécessaire pour étudier la requête américaine, qui était soutenue par 25 pays, dont le Japon, la France et l'Allemagne, selon les mêmes sources. Pour l'heure, aucune information n'a été communiqué sur la durée de la suspension imposée par Moscou et Pékin.
Chine-Russie : 70 années de relations diplomatiques
Asie/Pacifique, MONDE

Chine-Russie : 70 années de relations diplomatiques

Le président Xi Jinping et son homologue russe Vladimir Poutine ont assisté le 5 juin à une réunion célébrant le 70ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Cette réunion s'est tenue après la signature par les deux hommes d'une déclaration commune, dont le but est d'amener les relations bilatérales à un partenariat de coordination stratégique global. Les deux pays entrent selon eux dans une "nouvelle ère", après un renforcement des échanges "au cours des sept dernières décennies", comme l'a expliqué Vladimir Poutine, au théâtre Bolchoï. "Grâce à un soutien et à une assistance mutuels, les deux pays ont élevé leurs relations à un niveau sans précédent", a-t-il souligné. D'autant plus que la Chine est le plus grand partenaire commercial d...
La Chine considère la COI comme « un partenaire de dialogue naturel »
Afrique, MONDE

La Chine considère la COI comme « un partenaire de dialogue naturel »

Hamada Madi, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien revient pour Chine-Magazine.Com sur la présence de la Chine dans l'Océan Indien. Comorien, originaire de la plus petite île de l’archipel des Comores, Mohéli,  après des études juridiques et une spécialisation en droit international à l’université de Kiev, Hamada Madi est retourné dans son pays et s'est très vite lancé dans l’action publique. "J’étais convaincu que les Comores, pays indépendant depuis 1975 seulement, avaient besoin de gens passionnés et formés pour assurer son développement et permettre la construction d’une authentique démocratie. J’ai eu l’honneur d’occuper très jeune de hautes fonctions dans l’appareil d’Etat, notamment comme directeur de cabinet de la présidence, ministre d’Etat chargé de la Défense et...
Réunion sur la Corée du nord : Beijing proteste
Asie/Pacifique, MONDE

Réunion sur la Corée du nord : Beijing proteste

Malgré l'entente entre les présidents chinois, Xi Jinping, et américain, Donald Trump, sur une  résolution pacifique du conflit avec Pyongyang, le gouvernement chinois a critiqué la réunion des Etats-Unis et leurs alliés sur le dossier. Le président Xi Jinping a indiqué lors d'une conversation téléphonique à son homologue que "toutes les parties prenantes devraient faire des efforts conjoints pour maintenir l'élan durement acquis dans l'apaisement des tensions dans la péninsule coréenne et la création de conditions favorables à la reprise des négociations". D'après l'agence de presse Xinhua, le président chinois s'est félicité des changements positifs intervenus ces derniers mois, souhaitant que "les parties concernées s'efforcent de maintenir cette impulsion difficilement acquise", ...
Beijing nuit aux États-Unis pour Donald Trump
Asie/Pacifique, MONDE

Beijing nuit aux États-Unis pour Donald Trump

Suite aux tirs de missile de la Corée du nord, le président Donald Trump a déploré l'échec du gouvernement chinois dans ses efforts pour contenir les ambitions nucléaires de son allié historique nord-coréen. "Le commerce entre la Chine et la Corée du Nord a augmenté d'au moins 40 % au premier trimestre. Et après on dit que la Chine travaille avec nous. Mais on se devait d'essayer!" a écrit le président américain sur Twitter. Ce dernier reproche clairement à Beijing d’intensifier ses relations commerciales avec Pyongyang. D'autant plus que le dernier tir d'ICBM nord-coréen capable d’atteindre l’Alaska vient perturber les États-Unis, car ils sont désormais directement menacés par les missiles nord-coréens. Cette nouvelle déclaration contre la Chine intervient après une série d’exerc...
Beijing s’agace des « discours ou actes » aggravant les tensions
Amériques, MONDE

Beijing s’agace des « discours ou actes » aggravant les tensions

Le gouvernement a appelé jeudi 5 juillet à éviter « les discours et actes » susceptibles d'aggraver les tensions dans la péninsule coréenne. Le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Geng Shuang, a réagit à l'appel des Etats-Unis et de la France à de nouvelles sanctions contre Pyongyang. « Nous appelons toutes les parties à faire preuve de retenue en évitant les discours et actes susceptibles d'aggraver les tensions et à travailler de concert pour diminuer les tensions », a indiqué Geng Shuang. https://www.chine-magazine.com/moscou-beijing-veulent-fin-essais-nord-coreens/ Le gouvernement « est clairement opposé » au lancement d'un missile intercontinental réalisé mardi 4 juillet par Pyongyang et « enjoint fermement la Corée du Nord à respecter les résolution...