La délégation sénatoriale française conduite par Alain Richard a été accueillie le 6 octobre à l’aéroport international de Taoyuan par le ministre adjoint des Affaires étrangères Harry Tseng.

«Nous saluons sincèrement la délégation française menée à Taiwan par le sénateur Alain Richard. Je suis impatiente de vous rencontrer et de travailler ensemble au renforcement des liens entre Taiwan et la France», a déclaré la dirigeante de la République de Chine, Tsai Ing-wen, quelques heures après l’arrivée de la délégation à l’aéroport international de Taoyuan.

Lire aussi : Des sénateurs français en visite à Taïwan malgré les «menaces» de la Chine

Accueillie à Taoyuan par le ministre adjoint des Affaires étrangères Harry Tseng, la délégation sera présente à Taiwan jusqu’au 10 octobre. Cette délégation est conduite par Alain Richard, ancien ministre de la Défense, membre du groupe Rassemblement des démocrates, progressistes et indépendants, et président du groupe d’échanges et d’études Sénat-Taiwan.

Les autres sénateurs membres de la délégation sont Max Brisson, sénateur des Pyrénées-Atlantiques, et Else Joseph, sénatrice des Ardennes, tous deux membres du groupe Les Républicains, ainsi qu’Olivier Cadic, représentant les Français établis hors de France et membre du groupe Union centriste.

Max Brisson et Else Joseph sont vice-présidents du groupe d’échanges et d’études Sénat-Taiwan alors qu’Olivier Cadic en est le secrétaire et Judith Bout, la secrétaire exécutive du groupe.

«Nous leur souhaitons une visite enrichissante, à même de porter les liens bilatéraux vers de nouveaux sommets», a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Le ministère taiwanais a indiqué qu’au cours de sa visite à Taiwan, la délégation sera reçue par la présidente Tsai Ing-wen, le premier ministre Su Tseng-chang, le président du Yuan législatif You Si-kun, la présidente du Yuan de contrôle Chen Chu et le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu.

Les sénateurs français s’entretiendront en outre avec les ministres de l’Economie, de la Santé et des Affaires sociales, et des Affaires continentales.

Les discussions, ont indiqué les Affaires étrangères, porteront sur divers sujets d’intérêt commun, dont la reprise économique post-pandémie, la situation sécuritaire régionale et la poursuite des échanges et de la coopération entre Taiwan et la France.

Le programme de la délégation inclut en outre une visite au parc historique et culturel de Shawan, à Keelung, dans le nord-est de Taiwan.

Le séjour de la délégation, organisé dans le cadre d’une «bulle diplomatique», est pleinement conforme aux directives du Quartier général de lutte contre l’épidémie (CECC), précise le ministère des Affai

Pour tout savoir de Taïwan, cliquez sur l’image!

res étrangères.

Il s’agit de la troisième visite à Taiwan pour Alain Richard, après de premiers déplacements en 2015 et 2018, a précisé le ministère qui consirère le sénateur un ferme soutien de Taiwan.

Depuis qu’il a pris la présidence du groupe d’échanges et d’études Sénat-Taiwan en 2015, Alain Richard a contribué de manière importante à la promotion de relations amicales entre Taiwan et la France, selon le site du gouvernement de Taiwan.

Sous son impulsion et celle de ses collègues, le Sénat a adopté le 6 mai dernier à l’unanimité une résolution en faveur de l’association de Taiwan aux travaux de plusieurs organisations internationales, soulignent les Affaires étrangères.

Le projet de déplacement à Taiwan d’Alain Richard a rencontré l’hostilité de l’ambassadeur de Chine en France Lu Shaye, lequel s’est livré à des provocations verbales pour tenter de faire obstacle à cette visite, , a souligné le ministère dans son communiqué. L’institution a d’ailleurs salué « la fermeté du sénateur et se dit touché par son attachement à l’esprit de liberté et de démocratie ».

D’ailleurs, le 6 octobre, le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu a rencontré l’ensemble des membres de la délégation sénatoriale française conduite par Alain Richard (au centre), président du groupe d’échanges et d’études Sénat-Taiwan.

Joseph Wu a rencontré l’ensemble des membres de la délégation sénatoriale française conduite par Alain Richard, président du groupe d’échanges et d’études Sénat-Taiwan. « Cette visite illustre l’adhésion des démocrates que sont les sénateurs français aux valeurs de liberté et de démocratie », a souligné le ministre.

Le ministre s’est félicité de l’adoption à l’unanimité en mai 2021 par le Sénat français d’une résolution en faveur de l’association de Taiwan aux travaux de plusieurs organisations internationales, relate un communiqué du ministère.

Lire aussi : La Chine émet de «vive protestation» contre le vote du Sénat français sur Taïwan

Il a remercié la France pour son soutien à la participation de Taiwan aux affaires internationales. Joseph Wu a souligné que « Taiwan et la France coopèrent étroitement dans les domaines de l’économie, du commerce, de la culture, de la science et des technologies ».

Il a en outre remercié le groupe d’échanges et d’études Sénat-Taiwan pour « avoir continuellement insufflé au sein du Parlement un élan aux relations bilatérales franco-taïwanaises ».

Après cette rencontre, Joseph Wu a donné un banquet en l’honneur de ses hôtes, où ont notamment été servis des mets évoquant l’attachement de Taiwan aux valeurs démocratiques et préparés avec des ananas, des pommes cannelles et des jamboses, autant de fruits dont la Chine a suspendu ces derniers mois les importations.