En juillet, une sextape est tournée dans une cabine d’essaye d’une célèbre enseigne, un mois plus tard plusieurs personnes sont arrêtées. Mais, l’affaire ne s’arrête pas, la vidéo est aujourd’hui un outil de communication pour l’enseigne, mais aussi pour une marque de matelas et un hôtel. L’occasion de surfer sur le buzz qui a fait rougir la Chine.

Une sextape qui fit rougir les chinois

La vidéo tournée en mode selfie dans un magasin Uniqlo à Beijing a été publié sur les réseaux sociaux qui se sont rapidement enflammés, provoquant la colère des autorités.

sextape 072015Un homme, habillé de noir avec des lunettes, se tient derrière une jeune femme, très mince, ne porte que ses ballerines. La vidéo montre les ébats de ce couple dans une cabine d’essayage, dans laquelle l’homme filme avec son portable le reflet de la scène dans le miroir.

Publiée sur WeChat (un site de microblogging) et Weibo (Twitter chinois), la vidéo d’une minute a été vue des millions de fois, avant d’être retirée par la censure, qui depuis traque toutes les copies mises en ligne. Les paroles chuchotées par les amants suggèrent qu’ils venaient de se rencontrer quelques minutes avant.

Face au tolet soulevé, la chaîne de vêtements japonaise a appelé ses clients à se  « conformer aux normes morales de la société et faire usage des cabines d’essayages mises à leur disposition de façon appropriée », dans un communiqué de presse. Elle a réfuté « fermement les accusations comme quoi cette vidéo est une opération marketing ».

Un outil marketing qui rapporte

Les internautes s’en sont donnés à coeur joie, entre fausse pub H&M et détournement des images, la vidéo a été également parodié  par de nombreux jeunes gens qui ont pris des selfies devant le magasin, certains mimant des positions sensuelles.

D’ailleurs, lorsque le scandale éclate, la fréquentation du magasin explose. Mais cette embellie continue avec les nouveaux selfies qui entretiennent la rumeur et contribuent faire de la publicité à la marque japonaise. Uniqlo a augmenté de près de 30% ses ventes après la sextape.

uniqloD’ailleurs, le magasin est en passe de devenir un lieu de pèlerinage pour les chinois. Situé dans le quartier très branché de Sanlitun, où se trouve le magasin, de nombreux touristes chinois se prennent en photo devant l’enseigne, d’autres achètent les tee-shirts à l’effigie du couple coquin.

Selon une information publiée le 29 septembre, sur le site 20minutes, un hôtel à bas prix, situé non loin de la boutique a axé sa campagne de communication sur le buzz de l’année, avec le slogan : « Nos chambres sont aussi grandes que 18 cabines d’essayage« . Une marque de matelas a vanté dans sa nouvelle campagne publicitaire le confort de ses matelas comparés à une cabine d’essayage.