Disneyland ou des magasins Ikea ont été partiellement rouvert, des hôpitaux de campagne ont été démantelé, et le gouvernement s’oriente vers un retour à la normale progressif après un mois et demi de multiples restrictions.

Le pays où le Covid-19 a fait son apparition en décembre 2019 voit la maladie reculer depuis plusieurs semaines sur son sol, alors qu’elle se propage dans le reste du monde.

Même si les mesures de restriction restent draconiennes et que beaucoup d’habitants préfèrent rester confinés chez eux, chaque jour des piétons et automobiles sortent dans les rues de la capitale.

Beijing reste cependant loin de son affluence habituelle et des transports publics sont encore largement vides. Peu de gens s’aventurent à l’extérieur sans un masque. A Wuhan aussi, plusieurs éléments laissent espérer une fin progressive des mesures de quarantaine imposées le 23 janvier.

Le recul de la maladie dans la ville a permit la fermeture de 11 des 16 hôpitaux de campagne ouverts pour les patients contaminés. Deux hôpitaux, installés l’un dans une usine et l’autre dans un stade, ont fermé leurs portes le 8 mars, après avoir renvoyé 61 patients guéris, chez eux.

Ding Xiangyang, secrétaire général adjoint du gouvernement, a laissé entendre le 6 mars que le bouclage de la province du Hubei, où se trouve Wuhan, pourrait bientôt prendre fin. « Le jour que tout le monde attend ne devrait plus être si loin que ça », a indiqué ce dernier.

A lire aussi : Les mesures d’allègement relevées à Wuhan

Alors que l’impatience se fait sentir chez les habitants, les patrons d’entreprises ont eu l’ordre de ne pas reprendre le travail avant le 10 mars. Cependant, des entreprises indispensables, comme supermarchés et pharmacies, sont restées ouvertes.

Dans la province de l’Anhui, les trois derniers patients ont pu quitter l’hôpital, et dans la province du Qinghai, les responsables se préparent à rouvrir certaines écoles dans le courant de la semaine.