Le dirigeant chinois Xi Jinping est arrivé ce 14 novembre sur l’île indonésienne de Bali pour une rencontre avec le président américain Joe Biden, avant un sommet du Groupe des 20 (G20) qui s’annonce tendu concernant la guerre en Ukraine.

Xi Jinping et Joe Biden devraient discuter de Taïwan, de l’invasion de l’Ukraine par la Russie et des ambitions nucléaires de la Corée du Nord, autant de questions qui planent sur le G20 qui s’ouvre mardi sans la présence du président russe Vladimir Poutine.

À la veille de sa rencontre avec Xi Jinping, Joe Biden avait déclaré aux dirigeants asiatiques réunis au Cambodge que les lignes de communication entre les États-Unis et la Chine resteraient ouvertes afin d’éviter tout conflit, des discussions difficiles étant presque certaines dans les jours à venir.

Lire aussi : Joe Biden veut éviter que « la concurrence ne dégénère pas en conflit » avec la Chine

Les États-Unis « rivaliseront vigoureusement » avec Pékin tout en « veillant à ce que la concurrence ne dévie pas en conflit », a déclaré le président américain, soulignant l’importance de la paix dans le détroit de Taïwan lors d’un discours prononcé au sommet de l’Asie de l’Est au Cambodge.

De son côté, le président chinois a déclaré lors de cette rencontre avec le président américain que la Chine et les Etats-Unis devraient prendre l’histoire comme un miroir et la laisser guider l’avenir, selon l’agence de presse étatique Xinhua.

Les relations entre les deux premières puissances économiques mondiales sont au plus bas depuis de nombreuses années autour de plusieurs questions allant de Hong Kong et Taïwan à la mer de Chine méridionale, en passant par les pratiques commerciales coercitives et les restrictions américaines sur la technologie chinoise.

Les tensions ont encore augmenté après le voyage en août de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, à Taïwan. Cette visite a provoqué la colère de la Chine, qui a ensuite lancé des exercices militaires près de Taïwan.

En septembre, Joe Biden a déclaré que les forces américaines défendraient Taïwan en cas d’invasion chinoise, sa déclaration la plus explicite sur la question à ce jour, ce qui a suscité une autre réaction de colère de la part de Pékin.

Lire aussi : Joe Biden clarifie sa position sur Taiwan

Xi Jinping et Joe Biden, qui ont eu cinq appels téléphoniques ou vidéoconférence depuis que le démocrate américain est devenu président en janvier 2021, se sont rencontrés en personne pour la dernière fois pendant l’administration Obama, lorsque Joe Biden était vice-président.

Il est peu probable que la réunion produise une déclaration commune, a annoncé la Maison Blanche, mais elle pourrait contribuer à stabiliser les relations.