Le journal Global Times a relayé la lettre signée par plus de 190 organisations de défense des droits des homosexuels à travers le pays. Ces dernières ont dénoncé « le terrorisme et la violence fondée sur l’orientation sexuelle« , suite à la fusillade d’Orlando, faisant 49 morts dans un club gay.

Le quotidien indique que les militants des droits des homosexuels chinois, ont de « plus en plus de conscience politique » et souhaitent « se joindre à la campagne mondiale visant à modifier les tabous sociaux imposées à leur groupe ».

Orlando gay

Symbole des événements d’Orlando, paru sur le site de rencontre pour LGBT, Blued

« Nous, les membres de la Chine lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et notre communauté, tenons à exprimer nos plus sincères condoléances aux victimes et à leurs familles, amis et êtres chers, et toutes les personnes touchées par cet acte monstrueux« , cite le quotidien.

Les associations ont appelé à « des actions unies entre les organisations LGBT », ainsi que la participation de ces dernières à des initiatives jumelées et à la participation à des pétition internationales.

« Le massacre est un rappel que l’homophobie et la transphobie sont encore répandus et provoquent des dégâts dans le monde d’aujourd’hui« , souligne le Global Times, qui rappelle l’interdiction du port d’arme en Chine.

Cependant, « d’autres formes de violence, comme les thérapies de conversion, l’intimidation des jeunes LGBT dans les écoles et autres traitements discriminatoires se produisent » chaque jour, a expliqué Peng Yanhui, un  des initiateurs de la campagne et directeur d’une association de défense des droits des LGBT en Chine.

Ce dernier a expliqué au Global Times que les organisations souhaitent « profiter de cette occasion pour participer à des initiatives proposées par des groupes LGBT américains dans le cadre d’une campagne mondiale ».

Peng Xiaohui, sexologue au Central China Normal University de Wuhan, a expliqué que l’événement « pourrait être aussi important que les émeutes de Stonewall ». Il s’agit de plusieurs manifestations spontanées et violentes contre un raid de la police ayant eu lieu dans la nuit du 28 juin 1969 à New York, au Stonewall Inn, dans le quartier de Greenwich Village.

« Les émeutes ont montré l’oppression des autorités » et les événements d’Orlando montrent « l’horreur » venant de civil, a estimé Peng Xiaohui. La communauté LGBT chinoises « ressent la même douleur qu’au Etats-Unis, car leurs vies sont également « directement menacées en raison de leur orientation sexuelle« , a expliqué le sexologue.