Qinshihuangdi3

Qin Shi Huang Di (v. 259 – 10 septembre 210 av. J.-C.)

Quatrième grande dynastie de l’histoire de Chine, la dynastie Qin (秦 ; qín) débuta en 221 et prit fin 207 avant Jésus Christ, pour laisser la place à la dynastie Han. Cette dynastie n’a pas duré longtemps mais elle unifia la Chine et fonda l’Empire chinois. Elle est également connue pour avoir vu le prince Zheng de Qin se proclamer « Huang Di », qui signifie Auguste Souverain.

Qin Shi Huangdi est le premier empereur de Chine, qui en 14 ans de règne  annexa les royaumes de touty l’empire, du Sichuan au Lanzhou, en passant par le Yunnan, Guizhou et  les provinces allant jusqu’au Fleuve Rouge. Le royaume de Huangdi avait pour capitale la ville de Xianyang, à l’Ouest de Xi’an. C’est d’ailleurs là qu’il se fit enterrer avec ses soldats mondialement connus: les soldats en terre cuite de Xi’an.

L’unification de la Chine

L’empereur unifia la Chine, en mettant en place progressivement un découpage administratif des territoires dépendant directement du gouvernement central. Il organisa militairement les familles paysannes et lança la construction de la Muraille de Chine, destinée à barrer la route aux peuples du Nord. La majeur partie des décisions prises par Qin Shi Huang Di lui a été conseillé par Li Si, adepte de la philosophie du légisme et ancien disciple du philosophe Han Fei.

Le pouvoir impérial divisa donc le pays en trente-six provinces gouvernées par des fonctionnaires, qui ne sont plus nommés à l’hérédité mais au mérite. Ainsi, il mit fin à la tradition de la dynastie Zhou. La campagne d’unification se fit dans la violence, entraînant avec la mort de milliers de chinois. Par la suite, l’empereur ordonna de brûler tous les livres des écoles de philosophie en 213 avant Jésus Christ et fit enterrer vivant les érudits, ou les envoya travailler à la Grande Muraille.

Transports et communication au service de l’Empire

En dépit, des actes sanguinaires perpétrés par l’empereur pour unifier l’Empire, le gouvernement fit cesser une guerre de près de cinq siècles entre les sept royaumes, appelés Les Royaumes Combattants. Composés des sept grands états émergent Chu, Han, Qi, Qin, Wei, Yan et Zhao, ils combattaient pour leur suprématie sur les autres états, mais l’empereur est parvenu à l’emporter, et les obliga à capituler.

Afin de développer son empire, Qin Shi Huangdi développa les voies de communication, édifia des mausolées impériaux, et des palais. Puis créa un réseau routier à trois voies, en hauteur, pour éviter les inondations. Ces voies reliaient la capitale Xianyang aux différentes provinces de Chine. Qin Shi Huangdi a également contribué à l’unification des poids et mesures, de la monnaie, du diamètre des essieux et de l’écriture de la langue chinoise.

China.Terracotta_statues014Accompagné dans l’au-delà

A sa mort en 210 avant Jésus Christ, le premier empereur de Chine fut enterré dans une tombe immense avec ces soldats. Un paysan découvrit en 1974 la tombe des soldats en terre Cuite de l’empereur. Parmi laquelle était enterré plus de 6.400 fantassins. Cela s’explique par la volonté de l’empereur d’êtr enterrer avec ses soldats car il été effrayé par la mort. Il décida donc d’être accompagné dans son passage vers l’au delà par ses soldats,  et leurs chevaux.

Après sa mort, le second empereur, Er Huangdi (“Er”, signifiant “deux”) prit le trône, et ne pu stopper les révoltes grandissantes dues aux taxes et à la manière brutale dont avait été unifié l’Empire. Par la suite, l’empire se démembra et le fondateur de la dynastie Han, Gao Zu, en profita pour prendre le pouvoir. Trois ans après la mort du fondateur Qin Shi Huangdi, la dynastie Chine disparaissait. La dynastie Qin donna à la Chine une forme d’État, en se transformant, durant près de deux mille ans et lui légua son nom, Qin, ayant donné Chine.