La Chine est le pays plus important en termes d’absorption des capitaux étrangers. Spécificité de sa présence au top est que le pays est parvenu à conserver sa place depuis 25 année consécutive.

Gao Feng, porte-parole du Ministère chinois du Commerce a indiqué qu’au cours des cinq dernières années :

  • le montant des capitaux étrangers utilisés par la Chine a été stable,
  • la qualité de l’utilisation des capitaux étrangers s’est améliorée,
  • le système de gestion des investissements étrangers a connu un changement radical,
  • les investissements étrangers ont contribué davantage à l’économie chinoise.

Le gouvernement chinois assure depuis plusieurs mois son intention d’ouvrir le pays aux investissements étrangers, afin de créer un meilleur environnement des affaires dans le futur.

Les entreprises étrangères participent à l’économie chinoise

De 2013 à 2016, plus de 100 000 entreprises étrangères ont été créées en Chine. Selon le porte-parole du ministère chinois du commerce, « l’envergure des capitaux étrangers utilisés par la Chine est restée stable au fur et à mesure de l’assouplissement des critères d’accès des capitaux étrangers ».

A cela s’ajoute la mise en place de mesures visant à accélérer l’innovation et la montée en gamme de zones d’exploitation économique et technologique au niveau national ainsi que des zones de coopération économique frontalières.

Gao Feng a expliqué que « dans le contexte où les investissements directs transnationaux ont baissé de 2% sur le plan mondial, en 2016, notre pays a réellement utilisé des capitaux étrangers à hauteur de 864,4 milliards de yuans, soit une augmentation de 3% par rapport à la même période de l’année précédente. Le développement de notre pays est le plus important en termes d’absorption des capitaux étrangers depuis 25 années consécutives ».

Les capitaux étrangers ont été en partie investis dans l’industrie des hautes et nouvelles technologies, à près de 20% du total des investissements étrangers. Le nombre des centres de recherche et de développement des multinationales présents en Chine a dépassé 2 400 unités.

Les investissements étrangers ont davantage contribué à la croissance de l’économie nationale, car le nombre des entreprises à capitaux étrangers représente moins de 3% du total des entreprises en Chine. Cependant, ces entreprises à capitaux étrangers représentent près de la moitié du volume du commerce extérieur et 1/5ème des recettes budgétaires.

Un nouveau système de gestion des investissements étrangers

Le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a indiqué que « pour toutes les entreprises à capitaux étrangers qui ne font pas l’objet des mesures de gestion spéciales, leur création et modification n’est plus soumise à l’approbation ».

Quartier de Zhongguancun

« Le système d’approbation régissant les investissements étrangers a changé plus de 30 ans après sa mise en place. Il s’agit d’un changement majeur en termes de concept, de mode et de système de gestion à propos des investissements étrangers », précise le ministère.

Assurant l’ouverture de son marché, le ministère note que les investissements des entreprises chinoises à l’étranger ont augmenté. Ainsi, les investissements chinois à l’étranger sont caractérisés par le gouvernement par :

  • l’élargissement de l’envergure des investissements,
  • l’amélioration du niveau d’exploitation internationale des entreprises
  • l’accélération de la présence industrielle sur le plan international.

Sur la scène internationale, le volume des investissements chinois à l’étranger occupe la 2ème place depuis 2015, pour deux années consécutives. Fin 2016, le volume des biens chinois à l’étranger s’était élève à 5’000 milliards de dollars (4’450 milliards d’euros).

Pour Gao Feng, « de 2012 à 2016, le chiffre d’affaires des travaux réalisé par les entreprises chinoises à l’étranger avait atteint quelque 710 milliards de dollars américains, soit une croissance de 9% en moyenne par an. Notre pays figure parmi les principaux pays qui réalisent sous contrat des travaux à l’étranger dans le monde ».