La compagnie nationale Air China va reprendre le 6 juin ses vols réguliers entre Beijing et Pyongyang, selon un responsable de la compagnie, suite à l’amélioration des relations diplomatiques.

Les vols avaient été suspendus depuis novembre 2017, après l’adoption par l’Onu, avec le soutien de Pékin, de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord en raison de la poursuite de ses programmes nucléaire et balistique.

La reprise de ces vols s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des relations entre la Chine et la Corée du Nord à l’approche du sommet entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président américain Donald Trump, prévu à Singapour le 12 juin.

La compagnie avait invoqué une «demande insuffisante» pour expliquer sa décision. Or le responsable de l’entreprise a fait savoir à l’agence de presse Yonhap que la ligne a été remise en service du fait d’une demande croissante.