Les deux plus grands sites d’e-commerce de Chine, Alibaba et Pinduoduo, ont enregistré la meilleure croissance de leurs ventes au premier trimestre. Des chiffres bien au-delà des estimations, dans un contexte de crise sanitaire.

Les plateformes en ligne ont été confrontés à des pénuries de marchandises et de coursiers, car les mesures de lutte contre le coronavirus a obligé des millions de chinois à rester chez eux, notamment dans les zones rurales, loin des villes où ils gèrent des boutiques en ligne et des forfaits de ferry.

Alibaba, basée à Hangzhou, a augmenté ses revenus de 22% pour atteindre 114,3 milliards de RMB (14,5 milliards d’euros), mais les ventes ont stagné sur ses principaux site d’e-commerce Tmall et Taobao. Les ventes de vêtements, d’accessoires et d’articles d’ameublement ont baissé au cours de la période de janvier à mars 2020, tout comme certaines de ses offres pour les restaurants et les magasins.

Alibaba, le géant chinois du commerce électronique avec 726 millions de clients par an, fait face à une concurrence croissante de la part de Pinduoduo, avec 628 millions, et de la résurgence de JD.com, avec 387 millions.

Les acheteurs ont afflué sur le site de Pinduoduo pour des promotions importantes. La société a d’ailleurs dépensé 7,3 milliards de RMB (949 M€) en frais de vente et de marketing, qui incluent les subventions, au cours du premier trimestre, soit plus que les 6,5 milliards de RMB (845 M€) qu’elle a enregistrés en chiffre d’affaires. Ses ventes ont augmenté de 44% par rapport à l’année précédente.