La Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII) et la Banque asiatique de développement (BAD) ont signé un accord-cadre de cofinancement d’opérations à garantie souveraine.

Jin Liqun et Takehiko Nakao ont échangé à cette occasion au siège de la BAD à Manille de toute une série de questions stratégiques et opérationnelles, a précisé la BAD dans un communiqué.

A ce jour, la BAII et la BAD ont cofinancé cinq projets, dont des prêts à des pays souverains, au Bangladesh, en Géorgie, en Inde et au Pakistan, ainsi qu’un projet mené au Myanmar via le département des opérations du secteur privé de la BAD.

« De nouveaux cofinancements de projets à garantie souveraine ou non-souveraine sont étudiés de manière active« , a indiqué la BAD. Cette dernière a indiqué partager avec la BAII ses expériences et ses pratiques en matière de protection sociale et environnementale, d’opérations de trésorerie et de gouvernance.

Créée en 1966, la BAD est composée de 68 membres, dont 49 se situent dans la région Asie-Pacifique. La BAII, banque de développement multilatérale dont le siège se trouve à Beijing, est opérationnelle depuis janvier 2016.