dimanche, juin 23

Beijing dénonce un passage «provocateur» de l’US Navy en mer de Chine

Le gouvernement chinois a accusé le 11 mars les Etats-Unis de «provoquer des troubles» après le passage d’un navire de guerre américain en mer de Chine méridionale, à proximité d’îles contrôlées par Beijing.

Un destroyer américain «a fait irruption sans autorisation» mardi dans les eaux de l’archipel des Paracels, a indiqué dans un communiqué Li Huamin, porte-parole de la Zone d’opération sud de l’armée chinoise.

La marine américaine conduit régulièrement des opérations baptisées «liberté de navigation» en mer de Chine méridionale afin faire pression sur la Chine, qui y revendique la quasi-totalité des îles face à ses voisins (Malaisie, Vietnam, Philippines, Bruneï).

De leurs côtés, les autorités chinoises ont alors déployé des avions et des navires qui ont intimé l’ordre au bateau de quitter la zone, a précisé Li Huamin.

Les Paracels sont un groupe d’îles situées au large de la Chine et du Vietnam, uniquement revendiquées par ces deux pays. Elles sont contrôlées par Beijing depuis plus de 40 ans.

«Sous couvert de liberté de navigation, les États-Unis ne cessent de montrer leurs muscles et de provoquer des troubles en mer de Chine méridionale», a indiqué Li Huamin.

«Cet hégémonisme enfreint les règles du droit international», a assuré ce dernier. En vertu de sa stratégie de «Pivot vers l’Asie», Washington s’est rapproché ces dernières années des pays opposés aux prétentions territoriales de la Chine dans la région.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *