Les autorités chinoises ont exhorté ce mercredi 31 janvier  les Etats-Unis à abandonner leur « mentalité de Guerre froide », après la déclaration du président américain Donald Trump, qualifiant le géant asiatique de « rival » menaçant les intérêts de Washington.

« Nous faisons face à des régimes voyous, des groupes terroristes, et des rivaux comme la Chine et la Russie qui menacent nos intérêts, notre économie et nos valeurs », a déclaré Donald Trump devant le Congrès américain.

Face à eux, « la faiblesse est la voie la plus sûre vers le conflit », a-t-il précisé dans son premier discours « sur l’état de l’Union », allocution annuelle. De son côté, Hua Chunying, la porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, a vivement réagi : « nous espérons que les Etats-Unis abandonnent leur mentalité de Guerre froide, qui est un concept dépassé« .

« La Chine espère travailler avec la partie américaine afin de réduire les différences de position, dans le respect mutuel, en se focalisant sur la coopération et la maîtrise des différends« , a-t-elle souligné lors d’une conférence de presse.

Interrogé sur le discours de Donald Trump, le Premier ministre Li Keqiang a estimé que les intérêts communs des deux pays « dépassaient de loin nos différences et nos désaccords ». Pour ce dernier, une relation bilatérale stable avec Washington « est également dans l’intérêt du monde entier ».

Un rapport américain fustige la Chine et la Russie