Sélectionner une page

Amériques,MONDE

Chine-USA : chacun marche sur des oeufs

Le président chinois Xi Jinping et le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson se sont dits prêts à travailler ensemble à un rapprochement entre leurs deux pays, ce dimanche 19 mars.

« Nous savons que par le dialogue, nous arriverons à une meilleure compréhension qui conduira à un renforcement des liens entre la Chine et les Etats-Unis et donnera le ton de notre future relation de coopération« , a déclaré Rex Tillerson.

De son côté, Xi jinping a indiqué que « lui comme moi pensons que nous devons faire des efforts conjoints pour faire progresser la coopération sino-américaine« , ajoutant que « nous pensons que nous pouvons faire en sorte que la relation (bilatérale) avance de façon constructive dans la nouvelle ère. Je suis confiant que tant que nous faisons cela, notre relation pourra certainement avancer dans la bonne direction« .

Wang Yi, ministre des affaires étrangères et Rex Tillerson, chef de la diplomatie américaine

Actuellement en « communication étroite » pour organiser un sommet bilatéral, et des échanges à d’autres niveaux, le secrétaire d’état américain, Rex Tillerson a été reçu samedi 18 mars par le ministre des affaires étrangères Wang Yi.

Il s’agissait de la première visite du nouveau chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson en Chine, ce qui revête d’une « grande importance« , pour Wang Yi.

« Nous procédons à des discussions approfondies sur l’organisation d’une rencontre entre les deux présidents et le lancement des préparatifs concernés », a indiqué le ministre chinois, lors d’un point presse.

Préférant mettre de côté les menaces de Donald Trump, lors de la campagne de Donald Trump, notamment sur la taxation des produits chinois, le vol d’emplois aux américains, l’intervention de l’état sur la monnaie …

Wang Yi a assuré que « les relations sino-américaines se développent actuellement de manière positive et stable », en référence à la conversation téléphonique entre les deux présidents.

Au cours de cet entretien, le président américain Donald Trump avait reconnu le principe d’une seule Chine et assurait que son pays n’entretiendrait pas d’échanges avec Taïwan.

Sur ce sujet, le ministre chinois a réitéré la position de son gouvernement sur la question de Taiwan et sur celle de la mer de Chine méridionale, soulignant que « la Chine et les Etats-Unis devaient chacun respecter les intérêts clés et préoccupations majeures de l’autre et traiter de manière appropriée les questions sensibles pour protéger les relations bilatérales face aux influences inutiles ».

Concernant la Corée du Nord, Rex Tillerson a assuré à la Corée du sud, vendredi 17 mars que l’option militaire était « sur la table » face aux menaces de Pyongyang. Les Etats-Unis « vont travailler » avec la Chine pour tenter d’infléchir la politique de Kim Jong-un, a affirmé samedi le secrétaire d’état américain à son homologue chinois.

« Nous allons travailler ensemble pour voir si nous ne pourrions pas amener le gouvernement de Pyongyang à changer de position (…) et s’écarter du développement d’armes nucléaires« , a expliqué le chef de la diplomatie américaine à l’issue de sa rencontre avec Wang Yi.

A cette occasion, le ministre chinois a réitéré l’opposition de la Chine au déploiement du THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du sud et exprimé « l’espoir de voir les parties concernées, y compris les Etats-Unis, faire preuve de sang-froid et procéder à des choix avisés ».

Washington menace directement Beijing

 

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :