Sélectionner une page

Afrique,MONDE

La Chine vient en soutien à la Tanzanie

D’ici 2017, la Tanzanie compte construire 200 usines, avec le soutien de la Chine, permettant de créer près de 200 000 emplois.

L’objectif est de redynamiser le secteur industriel tanzanien et d’industrialiser le pays, dont la croissance est booster par les investissements publics dans les infrastructures, l’agriculture et les exportations de l’or, dont le pays est le 4ème producteur en Afrique.

Pour Mindi Kasiga, chargé de communications du Ministère tanzanien des Affaires étrangères et de la coopération est-africaine, « les usines permettront de créer 200 000 emplois ».

Ce plan d’industrialisation s’inscrit dans la feuille de route du 6e Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) de décembre 201, profitant à la Tanzanie ainsi qu’à l’Ethiopie, le Kenya et l’Afrique du Sud, afin d’obtenir de Beijing une aide financière et un échange de savoir-faire.

Le pont de Nyerere construit par la Chine

D’ailleurs, la Chine est l’un des principaux investisseurs et partenaires commerciaux de la Tanzanie. Le pays a investi dans les domaines des routes, dans le secteur portuaire, mais aussi dans les chemins de fer.

Le 19 avril, la capitale commerciale tanzanienne Dar es Salaam a inauguré le pont de Nyerere construit par la Chine, également connu sous le nom de pont Kigamboni. Ce pont est le plus grand pont à haubans surplombant la mer en Afrique de l’Est. Long de 680m et comportant six voies, il permet de réduire la distance entre Dar es Salaam et le district de Kigamboni.

De plus, en mai, Beijing a promis de financer un projet de réhabilitation et d’extension du chemin de fer Tanzanie-Zambie (Tazara) à 4 autres pays limitrophes.  Cette ligne ferroviaire de 1 860km de voie ferrée existants, relie la capitale tanzanienne à la ville de Kapiri- Mposhi en Zambie.

Une locomotive appartenant à la TAZARA, chemin de fer Tanzanie-Zambie

Elle devrait être réhabilitée et de nouveaux tronçons sont construit vers le port tanzanien de Bagamoyo, le Malawi, la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi.

Ce plan de modernisation et d’extension du chemin de fer a également été discuté lors du FOCAC de Johannesburg, selon le secrétaire général du gouvernement zambien, Rowland Msiska, qui a indiqué que l’attribution de la gestion et de l’exploitation de la ligne ferroviaire à une entreprise chinoise.

La Chine a établi des relations diplomatiques avec Tanganyika en 1961, et en 1963 avec Zanzibar. Le 26 avril 1964, jour où les deux parties ont décidé de s’unir pour former la Tanzanie, les relations Chine-Tanzanie ont connu un développement économique et commercial croissant, « avec des résultats fructueux réalisés dans les domaines de l’économie et du commerce, de la culture, de l’éducation et de la santé, entre autres », indique l’agence de presse, Xinhua.

Chine vs Etats-Unis

Deux puissances économiques mondiales au coude à coude

Chine-Afrique

Les relations sino-africaines prennent un nouveau tournant

Mers de Chine

Dossier explosif entre la Chine et ses voisins asiatiques

Coin des Idées




La Chine impériale

Le MAG de la Chine

Vie de famille, LGBTQ, Sexualité, Egalité, Bien être, Chine insolite

Nos partenaires

Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :