Communiqué CGTN – Après avoir exploré différentes façons de favoriser le développement des droits de l’homme adaptée aux conditions du pays, la Chine, sous la direction du Parti communiste chinois (PCC), a adopté une approche axée sur l’être humain et place les intérêts de ce dernier au premier plan.

La Chine a éradiqué la pauvreté absolue, posant ainsi une base matérielle solide pour le développement des droits de l’homme du pays. Le pays a également mis sur pied les plus grands systèmes d’éducation, de sécurité sociale, de médecine et de soins de santé du monde.

Parallèlement, le pays ne cesse de développer sa démocratie populaire dans son ensemble et d’améliorer les cadres juridiques pour garantir la protection légale des droits de l’homme, faisant de sa population les principaux participants, promoteurs et bénéficiaires de la cause du développement des droits de l’Homme.

« L’amélioration du sentiment de gain, de bonheur et de sécurité de la population est le critère le plus important pour évaluer la situation des droits de l’homme d’un pays », a déclaré le président chinois Xi Jinping mercredi, lors de sa rencontre par liaison vidéo avec Michelle Bachelet, haute-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU en visite dans le pays.

Notant que la Chine a emprunté avec succès une voie de développement des droits de l’homme conforme à la tendance de l’époque et adaptée à ses conditions nationales, le président chinois a déclaré que les droits de l’homme du peuple chinois ont été protégés comme jamais auparavant.

Il a ajouté que pour faire avancer conjointement la cause internationale des droits de l’homme et apporter des avantages aux peuples de tous les pays, la Chine est prête à s’engager activement dans le dialogue et la coopération en matière de droits de l’homme avec les autres parties, sur la base de l’égalité et du respect mutuel, afin d’élargir le consensus et de réduire les différences.

LES PRIORITÉS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DES DROITS DE L’HOMME

« C’est le droit de l’homme le plus fondamental de s’efforcer de permettre aux gens de vivre une vie heureuse », a-t-il déclaré, réclamant des efforts pour adopter une philosophie des droits de l’homme centrée sur les personnes.

Xi Jinping a également souligné que les intérêts du peuple sont le point de départ et d’arrivée de la cause des droits de l’homme.

Selon lui, le peuple devrait être le véritable maître de son pays, et devenir le principal participant, promoteur et bénéficiaire du développement des droits de l’homme.

Notant que les pays diffèrent les uns des autres par leur histoire, leur culture, leur système social et leur niveau de développement économique et social, il a déclaré qu’ils doivent promouvoir et protéger les droits de l’homme en tenant compte de leurs réalités nationales et des besoins de leur population.

« Tous les aspects des droits de l’homme doivent être mis en avant », a-t-il déclaré, ajoutant que les droits de l’homme sont un concept global et qu’ils doivent être mis en avant de manière complète et systématique.

« Pour les pays en développement, les droits à la subsistance et au développement sont les principaux droits de l’homme », a-t-il ajouté.

Il a également souligné qu’il fallait faire progresser la gouvernance mondiale des droits de l’homme.

« Les pays ne doivent pas politiser et instrumentaliser les affaires relatives aux droits de l’homme, pratiquer le deux poids deux mesures ou s’ingérer dans les affaires intérieures des autres pays sous le prétexte des droits de l’homme », a-t-il déclaré, ajoutant que la Chine continuera à soutenir les efforts actifs des Nations unies pour promouvoir la cause internationale des droits de l’homme.

DES EFFORTS CONJOINTS POUR LA CAUSE MONDIALE DES DROITS DE L’HOMME

Pour sa part, Mme Bachelet a déclaré que le bureau du haut-commissaire était prêt à renforcer la communication avec la Chine, à explorer la coopération et à déployer des efforts conjoints pour promouvoir les progrès des droits de l’homme dans le monde.

« C’est la première visite en Chine de la haute-commissaire aux droits de l’homme des Nations unies depuis 17 ans, et j’attache une grande importance à cette visite, que je chéris », a-t-elle déclaré.

Elle a aussi affirmé qu’elle admirait les efforts et les réalisations de la Chine en matière d’éradication de la pauvreté, de protection des droits de l’homme et de développement économique et social, et qu’elle appréciait le rôle important du pays dans la défense du multilatéralisme, la lutte contre les changements climatiques et d’autres défis mondiaux et la promotion du développement durable à l’échelle planétaire.