Davos2018 : La Ceinture et la Route, une opportunité unique pour le monde

par | Jan 25, 2018 | ECONOMIE, MONDE

Les participants au « Débat Caixin » du Forum économique mondial, ont convenu que l’initiative One Belt and One Road (La Ceinture et la Route) est « une opportunité unique de connecter les continents à travers les échanges infrastructurels, culturels et technologiques, afin de conduire un progrès économique soutenu« .

« L’initiative Belt and Road est parfaitement en phase avec la réunion annuelle 2018 du Forum économique mondial sur la création d’un avenir commun dans un monde fracturé« , a indiqué Shahid Khaqan Abbasi, Premier ministre du Pakistan.

Pour lui, « l’initiative est une manifestation physique du lien entre les pays qui ont existé à travers l’histoire« , pouvant aujourd’hui entraîner « un mouvement plus libre des personnes, des biens et des idées et une plus grande culture d’ouverture« .

De son côté, Chan Chun Sing, du bureau du Premier ministre de Singapour, a tenu à faire part de l’adhésion des son pays à cette idée de Xi Jinping. Ce dernier a estimé qu’en tant que plaque tournante financière, Singapour peut apporter son soutien à la mise en place d’un système économique mondial plus étroitement intégré, et créer plus d’interdépendances.

La viabilité financière est la clé du succès à long terme de cette initiative, pour le président de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (BAII),  Jin Liqun. La BAII joue un rôle déterminant dans son financement. Ce dernier a dénoncé le protectionnisme ambiant, « mais lorsque nous faisons la promotion de projets de connectivité et d’infrastructure qui peuvent rassembler des gens avec des avantages partagés, je pense qu’il y aura moins de marché pour le protectionnisme« .

D’un point de vue environnement, « nous serons en mesure de financer des projets d’infrastructure sans laisser une grande empreinte sur l’environnement« , a déclaré Jin Liqun, soulignant la nécessité de travailler dans l’intérêt des communautés locales.

De son côté, Kirill Dmitriev, chef de la direction, Russian Direct Investment Fund, Fédération de Russie, a expliqué que face à un monde fracturé et divisé, l’initiative est « l’un des meilleurs moyens d’y remédier ».

Tous se sont accordés à dire que l’initiative « La Ceinture et la Route » ne peut être un succès qu’avec « une consultation large » de tous les participants. « La taille et l’ampleur du projet ne peuvent être réalisées par un seul pays, et cela ne peut être fait uniquement par le secteur privé ou le secteur public« , a déclaré Michael S. Burke, président et chef de la direction de l’entreprise américaine AECOM.

Malgré un consensus sur cette initiative lancée en 2013 par le président Xi Jinping, des incertitudes persistent, notamment l’environnement réglementaire, comme l’a souligné Michael S. Burke.

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :