De nouveaux sous-variants d’Omicron, telles que BA.4 et BA.5, récemment découverts en Chine, déclenchent à peu près les mêmes symptômes que les autres sous-variants, a déclaré un virologue du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Ce dernier a indiqué que les mesures antivirus actuelles de la Chine sont efficaces pour repousser ces sous-variantes.

Par rapport aux sous-variants précédents, BA.4 et BA.5 sont plus transmissibles, a déclaré Dong Xiaoping, l’expert en chef de la virologie au CDC, ajoutant que ces nouveaux variants n’ont pas causé de symptômes plus graves ou plus légers.

Ces nouveaux variants ont été découvets en Chine continentale ces derniers mois. Depuis le 6 juillet, un premier cas local du sous-variant BA.5 a été localisé dans la ville de Xi’an, dans la province du Shaanxi. Depuis, la Chine a signalé 10 sous-variants d’Omicron au cours des deux dernières semaines.

Dong Xiaoping a déclaré lors d’un point presse que la capacité de ces nouveaux variants à échapper au système immunitaire s’est améliorée, mais que les vaccins actuels sont toujours éligibles pour prévenir les décès et les situations graves.

Dong Xiaoping a également noté que les mesures sanitaires sont efficaces pour repousser ces nouvelles variantes, et le dernier manuel de gestion du COVID-19 s’est concentré sur la détection du grand public, ce permet de découvrir rapidement les porteurs de virus et à empêcher l’infection de se propager.