Des archéologues ont découvert en novembre 2015 un portrait de Confucius dans un tombeau datant de près de 2000 ans. Le portrait a été mit au jour après la restauration d’un paravent en laque trouvée dans la chambre principale de la tombe.

Les spécialistes estiment que l’un des deux portraits découverts pourrait sur le paravent est celui de Confucius. Ce paravent est un meuble traditionnel chinois destiné à protéger du vent, des maléfices et de la vie privée. Sa structure restaurée mesure entre 50 et 60 cm de large et de 70 à 80 cm de hauteur.

« Les caractères chinois inscrits sur l’écran comprennent les noms de Confucius, de son père Shu Lianghe, et de l’un de ses disciples préférés, Yan Hui, » a indiqué Zhang Zhongli, le chef adjoint de l’équipe archéologique du Jiangxi.

Ce dernier a indiqué que « ces noms sont bien la preuve qu’au moins l’un des deux hommes peints sur l’écran serait Confucius lui-même« . Zhang Zhongli, archéologue de l’Institut archéologique du Shaanxi, dirige les fouilles de la tombe de Haihunhou, ou le marquis de Haihun, datant de la dynastie des Han de l’Ouest (206 av-JC 24). Le propriétaire de la tombe serait Liu He, le petit-fils de l’empereur Wu.

Pour l’heure, il n’est pas possible d’identifier clairement les deux portraits, mais « les détails des colliers et des robes sont clairement visibles », a précisé Zhang Zhongli, ajoutant que « nous supposons que le propriétaire de la tombe aimait et respectait Confucius et a fait peindre son portrait. Après sa mort, sa famille y a également enterré ses oeuvres favorites, bien que ces derniers ne soient pas inclus dans les articles funéraires selon les coutumes traditionnelles chinoises« .

« La découverte du portrait de Confucius dans la tombe du marquis indique que le confucianisme était populaire parmi les noblesses sous la dynastie des Han de l’Ouest« , a expliqué Zhang Zhongli.

Pour Xin Lixiang, responsable de l’équipe des fouilles archéologiques et l’un des plus éminents archéologues spécialisé des dynasties des Qin et des Han, « il s’agit là de la découverte du premier portrait de l’ancien penseur chinois ».