Le président Donald Trump a assuré le 14 janvier que les Etats-Unis devraient pouvoir obtenir un accord dans le bras de fer commercial avec la Chine, affirmant que la Chine voulait « voulait négocier ».

« Ça marche très bien avec la Chine. Ils ont du mal avec leur économie à cause des tarifs douaniers », a lancé le président interrogé sur la pelouse de la Maison Blanche à propos des négociations commerciales en cours avec Pékin.

« La Chine veut négocier. J’ai une très bonne relation avec le président Xi (Jinping). Je pense qu’on va pouvoir faire un marché avec eux », a-t-il ajouté.

Le président américain s’est félicité de l’état de l’économie américaine qui « se porte très bien ». « Nous sommes à des records. Nous faisons mieux que n’importe quel pays dans le monde », a-t-il encore affirmé.

Du 7 au 9 janvier, les négociateurs américains et chinois ont eu « de vastes échanges approfondis et détaillés sur les questions commerciales et structurelles d’intérêt commun », a indiqué le ministère chinois du Commerce ajoutant que cela avait permis « de poser les bases d’un règlement des questions d’intérêt commun ».

Le vice-Premier ministre chinois Liu He, négociateur en chef, devrait à son tour se rendre à Washington les 30 et 31 pour poursuivre les négociations, d’après le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin.

Outre un déséquilibre commercial chronique, les Etats-Unis reprochent à la Chine des difficultés d’accès à ses marchés ou des pratiques commerciales « déloyales » comme le transferts de technologie imposés aux entreprises étrangères, le droit de propriété intellectuelle…