Le président américain Donald Trump a affirmé le 18 mars qu’il ne voyait «aucune raison» de supprimer les tarifs douaniers punitifs touchant des milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis.

«Il n’y a aucune raison de faire ça», a déclaré le président américain au cours d’une conférence de presse à la Maison Blanche. Il a répété que «les Chinois paient des milliards de dollars» en droits de douane aux Etats-Unis. Or l’essentiel de ces taxes douanières sont payées en particulier par les importateurs américains.

Washington et Beijing ont pourtant signé mi-janvier un accord commercial instaurant une trêve dans leur guerre commerciale initiée en mars 2018.

Cette « phase 1 » de l’accord devait engagé la baisse de la moitié des surtaxes douanières américaines en vigueur depuis le 1er septembre portant sur 120 milliards de dollars (108 mds €) de produits chinois. Mais la majorité des tarifs douaniers imposés sur 250 milliards de dollars (225 mds €) de marchandises chinoises a été maintenue.

De son côté, la Chine a réduit de moitié mi-février ses surtaxes douanières sur 75 milliards de dollars (67,5 mds €) de produits américains pour rassurer les marchés alarmés par l’impact économique du coronavirus.

Donald Trump a indiqué le 19 mars que les autorités chinoises «n’avaient pas évoqué» le sujet lors des derniers échanges. «La Chine ne m’a rien demandé», a-t-il ajouté. Il a toutefois reconnu que le gouvernement chinois pourrait solliciter «une suspension ou autre chose» alors que l’économie est durement affectée par l’impact du coronavirus.

«Ils connaissent leur pire année en 76 ans, de ce que je comprends», a ajouté le président américain, ajoutant qu’«ils traversent une passe très, très difficile». «Mais (…) cela n’a absolument rien à voir avec les tarifs douaniers», a-t-il insisté.