Le Centre national de contrôle et de prévention des maladies a confirmé avoir pour la première fois détecté le nouveau coronavirus, vivant, sur l’emballage de produits congelés.

Cliquez sur l’image pour accéder à notre Édition spéciale!

Des échantillons de coronavirus SRAS-CoV-2 vivants ont pour la première fois été découverts sur un emballage de morue congelée importée dans la ville de Qingdao, a annoncé samedi 17 octobre le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies.

« Le Centre de contrôle et de prévention des maladies a détecté et isolé des échantillons de coronavirus vivants sur l’emballage de morue importée congelée. C’est la première fois que des échantillons de coronavirus vivants sont découverts sur des produits congelés », selon la commission.

Cette dernière a indiqué avoir « confirmé que le contact avec des emballages contaminés par le nouveau coronavirus vivant peut conduire à l’infection », précise un communiqué publié sur le site officiel du centre.

Les scientifiques chinois ont ainsi démontré, pour la première fois hors d’un laboratoire, que le coronavirus peut rester actif sur des emballages pendant une longue période dans certaines conditions.

«Il est donc possible que le coronavirus se propage aussi via la chaîne du froid […]. Il y a un risque de contamination des employés des produits congelés», a ajouté le centre.

Dans cette optique, le centre a appelé les employés du secteur à prendre des mesures supplémentaire de sécurité : éviter le contact direct avec les produits, porter des vêtements spéciaux, ne pas se toucher la bouche, le nez et les yeux pendant le travail, se laver les mains, passer par une procédure de désinfection après le travail et passer des tests réguliers de détection du Covid-19.

Le risque que les aliments de la chaîne du froid circulant sur le marché chinois soient contaminés par le nouveau coronavirus est très faible, a précisé le centre, citant les récents résultats des tests d’acide nucléique sur des échantillons prélevés dans le secteur.

Au total, 2,98 millions d’échantillons avaient été testés dans les 24 régions de niveau provincial du pays le 15 septembre, dont 670.000 prélevés sur des emballages alimentaires ou des aliments de la chaîne du froid, 1,24 million sur des employés et 1,07 million dans l’environnement, a indiqué l’agence de presse Xinhua.

Seuls 22 échantillons provenant d’emballages alimentaires ou d’aliments de la chaîne du froid ont été testés positifs au virus, d’après le centre.