Le glissement de terrain qui a enseveli samedi 24 juin un village du Sichuan a fait au moins 15 décès confirmés, et plus de 120 disparus, alors que les équipes de secours effectuaient encore des recherches dans les décombres dimanche.

Plus de 3 000 secouristes fouillent la zone, à l’aide de détecteurs et de chiens renifleurs, mais aucun nouveau signe de vie n’a été découvert dans les dernières heures, selon l’agence de presse Xinhua dimanche. « Nous n’abandonnerons pas, tant qu’il reste une chance« , a précisé un secouriste à l’agence.

62 logements ont été engloutis, alors que plus de 120 habitants sont portés disparus, selon le centre de secours. Le glissement de terrain provenant d’une zone élevée d’une montagne, dans la préfecture autonome tibétaine et Qiang d’Aba, a touché le village de Xinmo du district de Maoxian, bloquant une section de 2 km d’une rivière et ensevelissant 1 600 mètres de route.

Le gouvernement provincial a lancé le plus haut niveau de réponse post-catastrophe et envoyé des équipes de secours vers le site. Actuellement, plus de 1 000 personnes se sont engagées dans la recherche de survivants, aidées par des détecteurs de vie.

Le département provincial du territoire et des ressources a annoncé que le glissement de terrain avait été causé par les pluies diluviennes. Selon les estimations, 18 millions de mètres cubes de roches et de terre sont tombés, engloutissant le village de Xinmo.

Les autorités ont annoncé qu’elles posteraient, en ligne, les identités des 118 personnes manquantes. Jusqu’à présent, seules trois personnes, membres d’une même famille, ont pu être secourues, extirpées des décombres.