La Chine dénonce l’accusation américaine de « génocide » contre la Chine

par | Fév 22, 2021 | Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

Le gouvernement chinois a dénoncé l’accusation américaine de « génocide » contre la Chine, reposant selon lui sur des « données manipulées et des affirmations infondées de l’extrême-droite » américaine.

Lire aussi : Ouïghour : le Canada et d’autres pays se concertent sur le mot «génocide»

Urumqi, capitale de la région du Xinjiang

« L’accusation de génocide portée par le gouvernement américain contre la Chine repose sur la manipulation de données et les fausses déclarations d’un extrémiste religieux de droite », selon des informations publiées le 18 février par le site américain The Grayzone.

Une enquête publiée sur ce site d’information indépendant indique que l’accusation de « génocide » du Département d’Etat américain provient d’une seule source : un article de l’idéologue d’extrême-droite allemand Adrian Zenz datant de juin 2020.

Lire l’article : US State Department accusation of China ‘genocide’ relied on data abuse and baseless claims by far-right ideologue

« Un examen attentif des recherches de Zenz montre que son affirmation de génocide est contredite par une manipulation flagrante de données, des affirmations frauduleuses, un tri sélectif des sources et de fausses déclarations propagandistes », selon l’article cité par Le Quotidien du peuple.

Adrian Zenz a également diffamé l’expansion des services de santé publique dans le Xinjiang comme preuve d’un génocide, a déclaré l’article.

Décrit comme «l’un des plus grands spécialistes mondiaux des politiques gouvernementales de la République populaire de Chine à l’égard des régions occidentales du Tibet et du Xinjiang», Adrian Zenz est en fait un fondamentaliste chrétien d’extrême droite.

Par exemple, Adrain Zenz a montré une photo d’habitants ouïgours des régions rurales du Xinjiang recevant une consultation médicale dans une clinique gratuite comme s’inscrivant dans le cadre d’un « effort pour faire respecter la mise en œuvre complète d’efforts de contrôle des naissances de plus en plus intrusifs ».

Il a également inventé des statistiques et des histoires pour justifier sa fausse conclusion, selon The Grayzone, qui a également critiqué « les principaux médias occidentaux comme AP, BBC et CNN » pour avoir « accepté les recherches douteuses d’Adrian Zenz comme un fait absolu », avec « leur zèle apparent pour l’escalade des tensions avec la Chine ».

Interrogé par The Grayzone, Lyle Goldstein, spécialiste de la Chine et professeur de recherche au Département de recherche stratégique et opérationnelle du Naval War College, a déclaré que l’étiquetage par Adrian Zenz de l’approche chinoise des Ouïghours comme de «génocide démographique» est «ridicule au point d’être insultant pour ceux qui ont perdu des proches pendant l’Holocauste».

Cette dernière a déclaré que l’approche chinoise du Xinjiang «est une posture plus répressive que nous ne le souhaiterions, mais ce n’est certainement pas un génocide».

Vous souhaitez en savoir plus, recherchez votre article

%d blogueurs aiment cette page :