dimanche, mai 19

Étiquette : génocide

Situation au Xinjiang : pas de génocide pour l’ONU
RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Situation au Xinjiang : pas de génocide pour l’ONU

Le Haut-Commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies a estimé que certaines des pratiques commises contre la minorité musulmane ouïghoure au Xinjiang pourraient être considérées comme des "crimes contre l'humanité", mais il ne retient pas le génocide. Le crime de génocide repose non seulement sur des actes et sur l'intention d'éliminer. Interrogée par l'Agence France Presse, Nikita White, d'Amnesty International Australie, a expliqué que les conclusions du rapport publié par le Haut-commissariat «sont très solides et très sérieuses» mais «pour porter des accusation de génocide, l'ONU devrait prouver l'intention (...) C'est vraiment difficile à prouver lorsque l'accès au Xinjiang est restreint». Publié le 31 août, dernier jour de mandat de Michelle Bachelet, le rapport de 48 p...
Washington interdit l’entrée des responsables chinois pour «répression» des minorités
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

Washington interdit l’entrée des responsables chinois pour «répression» des minorités

Les États-Unis ont interdit le 21 mars l'entrée d'un nombre indéterminé de «responsables» chinois pour leur participation à la «répression» visant des minorités ethniques ou religieuses, a annoncé Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine. Les minorités ethniques ou religieuses concernant notamment les musulmans ouïghours dont Washington estime qu'ils sont victimes d'un «génocide». Lire aussi : La Chine dénonce l'accusation américaine de « génocide » contre la Chine Dans un communiqué, le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a annoncé avoir imposé des «restrictions de visas à des responsables de la Chine soupçonnés d'être responsables ou complices de politiques ou mesures visant à réprimer des responsables religieux ou spirituels, des membres de groupes ethniques...
Paris adopte une résolution dénonçant le « génocide » des Ouïghours par la Chine
Europe, MONDE, Xinjiang

Paris adopte une résolution dénonçant le « génocide » des Ouïghours par la Chine

Le texte pointe le «caractère génocidaire des violences politiques systématiques ainsi que des crimes contre l’humanité actuellement perpétrés par la République populaire de Chine à l’égard des Ouïghours». Les députés français ont adopté, le 20 janvier, une résolution qui dénonce et condamne le génocide des Ouïghours orchestré par la Chine. Le vote a recueilli 169 voix favorables et une seule contre. Cette résolution a été déposée par plusieurs élus, dont le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure. Elle pointe le «caractère génocidaire des violences politiques systématiques ainsi que des crimes contre l’humanité actuellement perpétrés par la République populaire de Chine à l’égard des Ouïghours». Lire aussi : Parlement néerlandais: le traitement des Ouïghours par la ...
La Chine dénonce le « Tribunal ouïgour » britannique
Europe, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine dénonce le « Tribunal ouïgour » britannique

«Le soi-disant Tribunal ouïgour de Londres n'est ni légal, ni crédible, constituant plutôt une nouvelle farce anti-Chine concoctée par quelques individus qui veulent utiliser la question du Xinjiang pour entraver la Chine», a estimé l’ambassade de Chine au Royaume-Uni. Lire aussi : «Uyghur Tribunal», un tribunal britannique enquêtant sur le Xinjiang La Chine, via son ambassade, s’est dite résolument opposée à cette structure. Ce «tribunal» dit vouloir collecter des preuves sur le "génocide" que la Chine commettrait dans cette région autonome du nord-ouest du pays, a souligné le communiqué de l’ambassade de Chine au Royaume-Uni, le 8 juin. «Il n'est pas un organe juridique, comme le laisserait entendre sa dénomination», a dénoncé l'ambassade de Chine à Londres, notant qu'il était c...
La Chine met en garde la Belgique
Europe, MONDE

La Chine met en garde la Belgique

Les députés belges ont fait part de leur inquiétude vis-à-vis des ouïghours dans la région autonome du Xinjiang, dont un million de membres a été placé en centres de rééducation politique «Nous appelons la Belgique à rectifier immédiatement son erreur afin d'éviter une dégradation des relations sino-belges», a déclaré le porte-parole de la diplomatie chinoise, Zhao Lijian. La Chine a mis la Belgique en garde contre une dégradation des relations bilatérales, après le vote d'une commission du Parlement belge dénonçant "un risque sérieux de génocide" au Xinjiang (nord-ouest chinois). Lire aussi : Des partis belges reconnaissent un « risque sérieux de génocide » au Xinjiang Les députés belges se sont inquiétés du sort de la minorité musulmane ouïghoure au Xinjiang, dont un million ...
Des partis belges reconnaissent un « risque sérieux de génocide » au Xinjiang
Europe, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

Des partis belges reconnaissent un « risque sérieux de génocide » au Xinjiang

Un accord a été conclu au sein de la coalition fédérale de Belgique sur une proposition de résolution à propos de la minorité ouïghoure de la région autonome de Chine, le Xinjiang. Les partis de la Vivaldi ont déposé des amendements à la Chambre dans lesquels ils reconnaissent "un risque sérieux de génocide" au XInjiang, et condamnent les "crimes de persécution et les violations massives des droits humains dans la région autonome du Xinjiang qui peuvent être constitutives de crimes contre l'humanité", selon un texte lu par l'Agence Belga. L'utilisation du mot "génocide" a été débattu par la Chambre des représentants de Belgique, après le dépôt de résolutions de plusieurs partis. Il figurait dans le texte des écologistes et dont un de leurs députés, Samuel Cogolati, fait partie de la ...
Le parlement belge interpellé par le sort des Ouïghours en Chine
Europe, MONDE, Xinjiang

Le parlement belge interpellé par le sort des Ouïghours en Chine

Des représentants de la communauté ouïghoure et des académiciens ont interpellé le 18 mai le parlement belge sur le sort de la minorité musulmane dans la région autonome de Chine, le Xinjiang. Qelbinur Sidiq, d'origine ouïghoure, est sortie d’un centre de rééducation en Chine, et a livré son témoignage sur les mauvais traitements qu'elle aurait observé, qu'on lui a rapportés ou qu'elle a elle-même subis. Qelbinur Sidiq a enseigné le mandarin entre 2017 et 2019 dans deux centres de rééducation en Chine (l'un pour les hommes, l'autre pour les femmes avant d'être elle-même victime – selon elle - d'une stérilisation forcée. Mauvais traitements, viols, travail forcé, humiliations, stérilisations, disparitions, irruption de fonctionnaires chinois dans les familles ouïghoures pour le...
La Nouvelle-Zélande refuse d’accuser la Chine de génocide contre les Ouïghours
MONDE, Océanie, Xinjiang

La Nouvelle-Zélande refuse d’accuser la Chine de génocide contre les Ouïghours

Le parlement néo-zélandais a exprimé sa «grave préoccupation» concernant le traitement présumé des musulmans ouïghours dans la région autonome du Xinjiang par la Chine. Cette position est en rupture avec ses partenaires du réseau d'espionnage Five Eyes. Le fossé entre la Nouvelle-Zélande et ses partenaires occidentaux a été souligné lors d'une session parlementaire le 5 mai, alors que les politiciens soutenaient à l'unanimité une motion exprimant une «grave préoccupation» concernant les allégations de violations des droits de l'homme contre les musulmans ouïghours par la Chine. La déclaration a réussi à obtenir le soutien des députés qu'après que le parti travailliste de gauche de la Première ministre, Jacinda Ardern, s'est assuré que la motion ne contenait aucune référence aux allég...
La Chine rejette les accusations d’abus au Xinjiang
MONDE, RÉGIONS SPÉCIALES, Xinjiang

La Chine rejette les accusations d’abus au Xinjiang

La Chine a rejeté le 20 avril les accusations d’abus dans la région du Xinjiang après qu’un groupe de défense des droits de l’homme ait lancé un appel pour une enquête de l’ONU sur d’éventuels crimes contre l’humanité. Les accusations de travail forcé ou de détentions dans la région du Xinjiang dans le nord-ouest de la Chine sont «des mensonges et de fausses informations concoctés par les forces anti-chinoises», a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Wang Wenbin. Ce dernier a accusé les critiques d’essayer de «saper la stabilité et la sécurité du Xinjiang et de freiner le développement de la Chine». Human Rights Watch fait appel aux Nations Unies Le 19 avril, Human Rights Watch a fait appel à la Commission des droits de l'homme des Nations Unies pour qu...
La Chine réfute l’accusation de « génocide » au Xinjiang par les Etats-Unis
Amériques, Chine-Etats-Unis, MONDE

La Chine réfute l’accusation de « génocide » au Xinjiang par les Etats-Unis

La Chine a réfuté le 19 mars l'accusation de "génocide" au Xinjiang (Chine) par les Etats-Unis, lors de la célébration de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale devant l'Assemblée générale des Nations Unies. L'ambassadrice américaine à l'ONU, Linda Thomas-Greenfield, "a abusé de cette occasion pour diffuser de fausses informations et des accusations sans fondement contre la Chine à des fins politiques," a dénoncé Dai Bing, représentant permanent adjoint de la Chine auprès des Nations Unies. Lire aussi :  La Chine dénonce l'accusation américaine de « génocide » contre la Chine Ce dernier a indiqué que la Chine "s'y opposait fermement et la rejetait totalement". "L'allégation de "génocide" au Xinjiang est tout à fait ridicule. C'est un mensonge pur...
Parlement néerlandais: le traitement des Ouïghours par la Chine est « un génocide »
Europe, MONDE

Parlement néerlandais: le traitement des Ouïghours par la Chine est « un génocide »

Le parlement néerlandais a adopté le 25 février une motion non contraignante affirmant que le traitement de la minorité musulmane ouïghoure en Chine équivaut à "un génocide". Il s'agit de la première initiative de ce type par un pays européen. La France a récemment a dénoncé un «système de répression institutionnalisé» de la Chine à l’encontre les musulmans ouïgours dans la région du Xinjiang (nord-ouest du pays) devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Des militants et des experts des droits de l'homme aux Nations Unies affirment qu'au moins un million de musulmans sont détenus dans des camps dans la région reculée de l'ouest du Xinjiang. Les militants et certains politiciens occidentaux accusent la Chine de recourir à la torture, au travail forcé et aux stérilisations....
La Chine s’oppose à la motion du Canada liée au Xinjiang
Amériques, MONDE, Xinjiang

La Chine s’oppose à la motion du Canada liée au Xinjiang

"La Chine condamne fortement et s'oppose fermement à une motion liée au Xinjiang adoptée par la Chambre des communes du Canada, et a déposé des représentations solennelles auprès de ce dernier", a annoncé Wang Wenbin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. Ce dernier a commenté le vote de la Chambre des communes du Canada qui a adopté une motion exhortant le gouvernement de Justin Trudeau à déclarer un "génocide" au Xinjiang commis par la Chine, ainsi que des contre-mesures aux Jeux olympiques d'hiver 2022. Lire aussi : Le «génocide» contre les ouïghours en Chine reconnu par le Parlement canadien "La motion concernée a ignoré les faits et le bon sens et a délibérément dénigré et sali la Chine. Elle a gravement violé le droit international et les normes fond...
Le «génocide» contre les ouïghours en Chine reconnu par le Parlement canadien
Amériques, MONDE, Xinjiang

Le «génocide» contre les ouïghours en Chine reconnu par le Parlement canadien

Les députés canadiens ont adopté le 22 février une motion non contraignante assimilant le traitement réservé par la Chine à sa minorité ouïghoure à «un génocide» et appelant le gouvernement de Justin Trudeau à en faire de même. La motion, déposée à l'initiative des conservateurs (opposition de Justin Trudeau), a été adoptée unanimement à la Chambre des communes par 266 voix sur 338. Les autres députés, notamment les ministres du gouvernement libéral de Justin Trudeau, se sont abstenus. Cette motion reconnaît que «les Ouïghours en Chine ont été et sont soumis à un génocide». Pour appuyer leur demande, les députés pointent notamment «l'endoctrinement politique et antireligieux», «le travail forcé» et «la destruction de sites culturels» que subit cette minorité musulmane dans le Xinjian...
L’ambassade de Chine au Canada met en garde les parlementaires
Amériques, MONDE

L’ambassade de Chine au Canada met en garde les parlementaires

L’ambassadeur de Chine au Canada a demandé aux parlementaires canadiens de ne pas se mêler des affaires intérieures de la Chine, alors que le Parlement doit se prononcer sur une déclaration reconnaissant qu’un "génocide" contre les Ouïghours musulmans est en cours dans la province du Xinjiang. Cong Peiwu, l’ambassadeur de Chine au Canada, a réitéré le point de vue de son gouvernement selon lequel les Ouïghours ne sont pas mal traités en Chine. Les conservateurs canadiens ont déposé une motion au Parlement, demandant au Canada de déclarer officiellement que les crimes contre les musulmans ouïghours en Chine constituent un "génocide". Cette motion pourrait faire l’objet d’un vote non contraignant cette semaine. «Nous nous opposons fermement à cela parce que cela va à l’encontre ...
La Chine dénonce l’accusation américaine de « génocide » contre la Chine
Chine-Etats-Unis, MONDE, Xinjiang

La Chine dénonce l’accusation américaine de « génocide » contre la Chine

Le gouvernement chinois a dénoncé l'accusation américaine de "génocide" contre la Chine, reposant selon lui sur des "données manipulées et des affirmations infondées de l'extrême-droite" américaine. Lire aussi : Ouïghour : le Canada et d’autres pays se concertent sur le mot «génocide» "L'accusation de génocide portée par le gouvernement américain contre la Chine repose sur la manipulation de données et les fausses déclarations d'un extrémiste religieux de droite", selon des informations publiées le 18 février par le site américain The Grayzone. Une enquête publiée sur ce site d'information indépendant indique que l'accusation de "génocide" du Département d'Etat américain provient d'une seule source : un article de l'idéologue d'extrême-droite allemand Adrian Zenz datant de ju...
Aung San Suu Kyi en Chine pour dynamiser les échanges
Asie/Pacifique, MONDE

Aung San Suu Kyi en Chine pour dynamiser les échanges

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi et le président chinois Xi Jinping ont loué le 1er décembre à Beijing "la qualité des relations bilatérales", alors que la Birmanie est critiquée pour sa gestion de la crise des réfugiés Rohingyas. Maintenir la coopération entre les deux partis et les deux pays Le président Xi Jinping et la conseillère d'Etat du Myanmar Aung San Suu Kyi, espèrent que les partis au pouvoir des deux pays approfondiront leur communication stratégique. "Le Parti (communiste) et le gouvernement chinois poursuivront comme toujours leur politique d'amitié envers la Birmanie", a déclaré le président chinois à la dirigeante birmane durant leur entrevue. Aung San Suu Kyi a prononcé un discours durant un sommet international de partis politiques organisé par le ...
Rohingyas  : l’initiative chinoise bien accueillie
Asie/Pacifique, MONDE

Rohingyas : l’initiative chinoise bien accueillie

La Birmanie et la Bangladesh ont "approuvé" la proposition en trois phases de la Chine, destinée à résoudre la crise des réfugiés rohingyas à la frontière entre les deux pays. Le ministre chinois des affaires étrangères Wang Yi, s'est rendu à Dacca puis à Rangoun, où il a rencontré la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi. A cette occasion, il a fait "une proposition en trois étapes" pour trouver "une solution de long terme". Près de 900 000 musulmans Rohingyas de Birmanie sont entassés dans des conditions insalubres dans des campements dans le sud du Bangladesh. 620 000 d'entre eux ont fui depuis fin août leurs villages de l'Etat Rakhine, dans le sud-ouest de la Birmanie pour échapper aux violences militaires. Les Nations Unies ont qualifié "d'épuration ethnique" le sort réservé aux R...
La solution chinoise à la situation des Rohingya
Asie/Pacifique, MONDE

La solution chinoise à la situation des Rohingya

Le gouvernement a proposé un programme en trois phases pour résoudre la crise des Rohingya, parmi lesquelles l'instauration d'un cessez-le-feu, auquel ont adhéré la Birmanie et le Bangladesh. Les deux pays ont adhéré à la proposition, d'après le ministère chinois des affaires étrangères. Plus de 600 000 Rohingya, musulmans apatrides vivant dans l'Etat birman d'Arakan, ont fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh depuis la fin août. En visite à Naypyitaw, dans la capitale birmane, Wang Yi, ministre chinois des affaires étrangères, a expliqué que des concertations pourraient permettre de trouver une sortie de crise acceptable pour les deux pays voisins. La première phase proposée est un cessez-le-feu "pour que la population vive en paix et ne soit plus obligée de fuir". Dans u...