Sélectionner une page

ECONOMIE

La Chine s’apprête à dominer l’industrie asiatique du raffinage

En contribuant à hauteur de 44% à la croissance des capacités des nouvelles constructions d’ici 2024, la Chine s’apprête à dominer l’industrie asiatique du raffinage, d’après GlobalData.

La Chine devrait être à la tête de l’industrie asiatique du raffinage en contribuant à environ 44% des ajouts de capacité de raffinage des projets planifiés et annoncés (nouvelle construction) d’ici 2024, a déclaré GlobalData, société leader des données et d’analyse.

Le rapport de la société, « Global Refining Industry Outlook to 2024 – Capacity and Capital Expenditure Outlook with Details of All Operating and Planned Refineries« , révèle que la Chine devrait ajouter 2,3 millions de barils par jour (mmbj) de capacité de raffinage de pétrole brut prévue et annoncée d’ici 2024. Sur ce total, 1,3 mmbj provient des projets prévus, tandis que le reste de 1 mmbj provient des projets annoncés.

Adithya Rekha, analyste du pétrole et du gaz chez GlobalData, a expliqué que « en Chine, un total de 9 raffineries à venir devraient démarrer leurs opérations entre 2020 et 2024. Parmi celles-ci, cinq sont des raffineries prévues et quatre sont des raffineries annoncées. La raffinerie de Jieyang sera la principale raffinerie à venir en Chine avec une capacité de raffinage de 400 Mb/j. Il devrait démarrer ses opérations en 2021 ».

Recevez la Newsletter

Coronavirus (2019-nCoV)

Suivez-moi sur Twitter

Confrontation Chine – Etats-Unis

Coopération Chine – Afrique

Essentiel de l’actu

Votre avis nous intéresse!

Souveraineté en Mers de Chine

Dossier d’Histoire




Africa Wire

%d blogueurs aiment cette page :