samedi, mai 25

La Chine s’attaque aux monopoles et à la concurrence déloyale

Après avoir interdit la mise en bourse d’une grande entreprise chinoise et d’avoir sanctionné certains géants des télécommunications, la Chine a décidé de renforcer ses mesures afin d’intensifier la surveillance anti-monopole et d’empêcher une expansion désordonnée du capital de l’année 2021.

Cette décision a été prise à l’occasion de la Conférence centrale annuelle sur le travail économique qui s’est tenue à Beijing du 16 au 18 décembre 2020, en présence du président Xi Jinping.

La lutte contre les monopoles et contre la concurrence déloyale constitue les exigences inhérentes pour l’amélioration du système économique socialiste de marché et la promotion d’un développement de qualité, selon un communiqué publié à l’issue de cette grande réunion visant à définir la voie de l’économie chinoise.

« Le pays soutient les entreprises plateformes pour poursuivre un développement innovant et améliorer la compétitivité internationale, et soutient le développement conjoint des secteurs public et non public », ont noté les participants à la Conférence.

Les lois et règlements concernant l’identification des monopoles, la gestion de la collecte et de l’utilisation des données et la protection des droits et des intérêts des consommateurs seront optimisés, a-t-on appris de la réunion.

L’innovation financière doit être encouragée sous une supervision prudente. En effet, «face à la croissance rapide des fintech, nous adopterons une approche positive et prudente. Nous encouragerons l’innovation tout en renforçant le contrôle des risques, afin de répondre aux nouveaux problèmes et aux défis», a déclaré le président de la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances (CBIRC), Guo Shuqing, lors du forum sur les fintech – contraction de finance et de technologie – qui s’est déroulé le 8 décembre 2020.

Ainsi par exemple, Ant Group, propriété d’Alibaba, a accordé des prêts à un demi-milliard de personnes en Chine. De plus depuis 2018, Alipay, la plateforme de paiement d’Ant Group, a lancé un service de mise en relation de particuliers avec des banques, pour accorder rapidement des microcrédits et des prêts à la consommation. Ce service a concerné une centaine de banques, aussi bien des grandes institutions nationales que de plus petits acteurs ruraux.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *