Le Conseil des Affaires d’État, gouvernement central chinois, a publié un plan d’action pour atteindre le pic d’émissions de dioxyde de carbone avant 2030.

Le plan présente les principaux objectifs de la Chine pour la période du 14e Plan quinquennal (2021-2025) et la période du 15e Plan quinquennal (2026-2030).

D’ici 2030, la part de la consommation d’énergie non fossile sera d’environ 25 %, et les émissions de dioxyde de carbone par unité du PIB diminueront de plus de 65% par rapport au niveau enregistré en 2005, selon le plan.

«La Chine est toujours en phase d’industrialisation et d’urbanisation et fait face à la lourde tâche de développer son économie et d’améliorer les moyens de subsistance de son peuple, de sorte que la consommation d’énergie continuera à augmenter», a déclaré un responsable de la Commission nationale du développement et de la réforme en réponse aux questions des médias.

«Les objectifs de la Chine en matière de pic d’émissions de carbone et de neutralité carbone sont pleinement conformes aux objectifs et aux exigences de l’Accord de Paris et démontrent l’ambition» de la Chine, a expliqué ce dernier.

La Chine va réaliser «la réduction la plus spectaculaire du monde en termes d’intensité des émissions de carbone par ses actions de plafonnement du carbone», a fait savoir le responsable.

Le plan définit les principales tâches pour atteindre un pic d’émissions de carbone avant 2030, notamment la promotion du transport vert et à faible émission de carbone, la promotion d’une économie circulaire et le soutien à l’innovation technologique.

Concernant la coopération internationale, la Chine a annoncé son intention de s’impliquer profondément dans la gouvernance climatique mondiale, mènera une coopération verte dans son économie, son commerce, sa technologie et sa finance, et fera avancer la construction d’une Ceinture et une Route vertes, conformément au plan.