Plusieurs organisations ont dénoncé l’accord de pêche entre l’Agence Malagasy de Développement Economique et de Promotion des Entreprises (AMDP) et le consortium Taihe Century Investisments Developments Co. Ltd, po.

A lire aussi : Signature de plusieurs accords entre la Chine et Madagascar

Sur son blog, le Mouvement des Citoyens Malagasy de Paris a dénoncé l’ancien président Héry Rajaonarimampianina d’avoir « négocié l’accord sans consultation du parlement, ni de l’administration ni de la société civile ».

Idem, dans un communiqué un collectif des organisations nationales et internationales œuvrant dans des domaines variés, a fait part de son inquiétude vis-à-vis de cet accord : «Nous, organisations de la société civile, signataires du présent communiqué, souhaitons informer le public de nos inquiétudes vis-à-vis de l’accord», lit-on dans le communiqué.

Le collectif déplore que : «les détails de l’accord nous sont encore totalement inconnus», car «aucune garantie n’est offerte sur les supposées retombées économiques importantes de ce projet d’investissement».

De son côté, le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, Augustin Andriamananoro, a dit regretter que « de tel accord qui engage notre pays sur des grands enjeux stratégiques soit fait en marge du voyage présidentiel et sans consultation au préalable du Ministère concerné et du premier responsable du département de la pêche ».

Le ministre a soulignéque « vu que 330 navires chinois qui, selon cet accord cadre seront autorisés à extraire toutes nos ressources halieutiques en particulier dans les littorales de Madagascar, nous serons exposés à un phénomène de surexploitation de notre côte maritime, et ne pourrons plus assurer une gestion responsable et durable de nos ressources halieutiques ».